Accueil Energies renouvelables Energie hydraulique En Guinée, de l’énergie hydroélectrique pour sortir tout un village de l’obscurité

En Guinée, de l’énergie hydroélectrique pour sortir tout un village de l’obscurité

L'inventeur autodidacte Ibrahima Tounkara

Professeur des mathématiques, Ibrahima Tounkara a entrepris en 2016 de construire un mini barrage hydroélectrique pour alimenter son village natal Bolodou en énergie électrique. Un rêve qu’il a transformé en réalité à force de courage, d’imagination et de persévérance.

Depuis mai 2017, Ibrahima Tounkara a achevé la construction de son mini barrage d’une capacité de 9 KW. Grâce à cette infrastructure érigée sur un petit plan d’eau à proximité du village, il alimente plusieurs ménages en électricité 24h/24.

Un rêve réalisé à l’étonnement de tous

N’ayant reçu aucune formation sur la construction d’un barrage hydroélectrique, Ibrahima Tounkara a toutefois expliqué aux villageois, sa volonté de fabriquer une source d’énergie électrique. Bien qu’il ne soit pris au sérieux, il s’engagea quand même. « Dans le village, on m’a d’abord pris pour un fou lorsque j’ai expliqué que je voulais construire un barrage hydroélectrique (…) »

« En mars 2016, j’ai acheté un smartphone pour avoir accès à Internet et me renseigner sur le fonctionnement des barrages, poursuit-il. J’ai fini mes recherches en décembre 2016 et entamé les travaux de construction. Grâce à des schémas et des vidéos, j’ai fabriqué une petite turbine reliée par une poulie à une dynamo qui transforme l’énergie mécanique en électricité », a-t-il confié au micro de France 24. La réussite de ce projet lui a value 4 650 €, soit près de 3 millions de francs Cfa.

Une alternative pour protéger l’environnement

Grâce à cette initiative, Ibrahima Tounkara contribue à la protection de l’environnement. Avant la mise en service de son mini barrage, les habitants de Bolodou n’utilisaient que des lampes à piles pour s’éclairer. Ce qui était bien insuffisant et constituait surtout une source de pollution. Après usage, les piles laissées à l’air libre constituent un facteur de pollution et de dégradation de l’environnement.

Avec le soutien moral dont il bénéficie de la part des responsables du village et le succès enregistré avec ce mini barrage hydroélectrique, Ibrahima Tounkara envisage augmenter sa capacité de production à 30 KW afin de desservir les villages voisins en électricité.

Keneth Eganhoui

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par La rédaction
Charger plus dans Energie hydraulique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Sénégal : la génération d’électricité à base de gaz naturel liquéfié bientôt opérationnelle

Augmenter la couverture de ses besoins énergétiques : tel est l’objectif de la Centra…