Accueil A la une ONAUB : 12 nouveaux membres font officiellement leur entrée

ONAUB : 12 nouveaux membres font officiellement leur entrée

L’Ordre national des Architectes et des Urbanistes du Bénin (ONAUB) à travers son Conseil national, a admis la candidature de 12 nouveaux membres au sein de l’Ordre et les a convoqué ce jeudi 26 novembre, à la cérémonie de prestation de serment à son siège à Cotonou.

L’ONAUB compte désormais 205 architectes et urbanistes reconnus et inscrits au tableau de l’Ordre. Douze nouveaux membres ont en effet prêté serment selon la formule consacrée : « dans le respect de l’intérêt public qui s’attache à la qualité architecturale et urbanistique, je jure d’exercer ma profession avec conscience et probité, et d’observer les règles et règlements qui la régissent en République du Bénin. » Ils ont, par la même occasion, porté leurs attributs.

« Désormais, chacune de vos actions va, non seulement impacter votre travail, mais aussi le collectif que nous constituons, rappelle Narcisse Justin Soglo, président de l’ONAUB aux récipiendaires. Les populations ont besoin des architectes pour répondre aux enjeux de notre temps. Ils ont besoin de vous dans la protection de notre environnement, pour rénover et pour adapter le bâti aux nouveaux usages des habitants. »

« Répondre aux exigences… du cadre bâti »

La prestation de serment au sein de l’Ordre permet aux nouveaux membres d’appartenir à l’Union internationale des Architectes (UIA), l’Union des Architectes d’Afrique (UAA), la Fédération des Architectes Francophones d’Afrique (FAFA) et la Conférence des Ordres des Architectes de l’UEMOA (COA-UEMOA). Des organisations qui faciliteront leur intégration et l’exercice de leur profession au Bénin et dans sa sous-région.

« Il est important que le respect des textes législatifs et règlementaires qui cadrent l’exercice de vos professions et les enjeux liés à l’amélioration du cadre de vie au Bénin soit votre bréviaire. En tant que professionnel de l’architecture et de l’urbanisme, vous devriez vous outiller en vue de répondre aux exigences de plus en plus urgentes de nos villes en matière de cadre bâti et de changements climatiques », conseille la Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique Eléonore Yayi Ladékan aux nouveaux membres.

Gratitude et perspective

Avant d’en arriver à la fatidique cérémonie de prestation de serment, chacun des récipiendaires a, selon les directives n°01/2013/CM/UEMOA relative à l’harmonisation des règles régissant la profession d’Architecte au sein de l’UEMOA, fait au moins 5 années d’études à temps plein en architecture après le baccalauréat dans une université ou une grande école d’architecture reconnue par les Etats membres. Une formation assortie du diplôme d’architecte reconnu par les Etats membres, les Ordres nationaux et le CAMES, mais également a suivi un stage professionnel rémunéré de 24 mois après l’obtention du diplôme.

« Il s’agit de l’aboutissement d’une période assidue de formation », confie Charmelle Alavo, représentante des récipiendaires. Selon elle, l’architecte a le devoir de s’adapter aux réalités de son temps en faisant face aux enjeux contemporains. Au nom de ses confrères, elle a pris l’engagement de ne déroger à aucune règle régissant la profession et de faire preuve d’exemplarité dans l’exercice de leur métier.

Michaël Tchokpodo

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par La rédaction
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Où vont les déchets ménagers collectés par la SGDS-GN ?

Il est fréquent de voir des éboueurs collecter les ordures jetées dans les rues comme cell…