Accueil Biodiversité Forêt Journées vertes à la Vallée du Sitatunga : pour entretenir et regarnir la ceinture verte de l’îlot forestier

Journées vertes à la Vallée du Sitatunga : pour entretenir et regarnir la ceinture verte de l’îlot forestier

En voie de disparition il y a encore quelques années, la réserve naturelle communautaire de la Vallée du Sitatunga fait depuis peu l’objet d’une attention particulière de la part du Centre régional de recherche pour un développement intégré (CREDI-ONG), qui entend protéger les espèces naturelles et l’environnement.

La 13ème édition des journées vertes 2020 dans la Vallée du Sitatunga a été lancée le mercredi 03 juin. Elle est à l’initiative de Credi-Ong codirigée par Martial Koudèrin et Damien Martin, qui exploite depuis 2017 cet îlot forestier afin de lui apporter une seconde vie.

La Vallée du Sitatunga, essentiellement constitué de bas-fonds et de plaines inondables s’étend sur 150 km² et regroupe plusieurs espèces dont le crocodile nain, la civette, la genette, le pangolin et surtout le Sitatunga dont elle porte le nom. Il s’agit d’une antilope aquatique élégante, farouche pouvant peser près de 90 kg avec 1,20 m de hauteur mais qui est menacée du sud du Bénin.

« Sauvée par la volonté manifeste de Credi-Ong »

Tombés sous le charme de cette biodiversité exceptionnelle et motivés par la volonté de la protéger, Martial Koudèrin et Damien Martin ont réfléchi à la création de la Vallée du Sitatunga située à Sô dans la commune d’Abomey-Calavi, ville la plus peuplée du Bénin après Cotonou. C’est dans cet écosystème que Credi-Ong organise la 13ème édition des journées vertes qui vise essentiellement à poursuivre le reverdissement des espaces forestiers et non forestiers dans la Vallée du Sitatunga.

« Il était essentiellement question d’entretenir la ceinture verte de l’ilot forestier “Watodé’’ de Kpotomey et de la regarnir avec une centaine de plants d’essences forestières. Une forêt précédemment destinée à disparaître mais sauvée par la volonté manifeste de Credi-Ong et le concours financier de bonnes volontés ayant permis l’acquisition de terres pour la réalisation de ceinture verte dont l’objectif est de sécuriser et d’enrichir l’îlot forestier communautaire “Watodé’’», peut-on lire sur la page Facebook de Credi-Ong. La Vallée du Sitatunga est un écosystème naturel favorable à l’éco-tourisme qu’il s’avère capital de promouvoir.

Géovanny Kakpovi

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par La rédaction
Charger plus dans Forêt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Gestion endogène des ressources naturelles : un atout pour la préservation de la biodiversité

La gestion traditionnelle des forêts sacrées est un atout pour la conservation de la biodi…