Accueil Opinion Chronique Tribune – L’Education : un puissant moteur pour la réalisation des ODD qu’il faut célébrer à tout prix

Tribune – L’Education : un puissant moteur pour la réalisation des ODD qu’il faut célébrer à tout prix

Conscient de l’importance de l’éducation dans la vie humaine, Jean Jacques Rousseau, l’auteur du célèbre ouvrage du contrat social, affirmait sans ambages, je cite : « on façonne les plantes par la culture et les hommes par l’éducation. »

En toute vérité, l’Homme à l’état nature est un être sans civilité qui, inévitablement, ne peut vivre qu’avec ses semblables. De façon imagée, cette société où il atterri représente une sorte de moule, un système qui substantiellement devra le façonner, lui inculquer les bonnes manières, le dénaturer de son état primitif, lui enlever en quelque sorte son « animosité » pour faire intégrer  son « Moi » dans l’unité commune. La finalité, c’est d’avoir un être accompli qui a pu grandir et qui s’est réalisé dans une certaine harmonie conformément aux règles et normes sociétales.

La société en fait même un droit essentiel qu’elle confère aux enfants afin qu’ils reçoivent l’instruction qui fera d’eux dans un futur non lointain, des êtres épanouis, des citoyens dotés de capacités intellectuelles pouvant leur permettre de penser et de mettre en œuvre le développement de leur cité. L’investissement sur le capital humain est le meilleur de tous les investissements. C’est en abondant dans ce sens que Maître Adrien Houngbédji a étalé tous les bienfaits de cet aspect dans son ouvrage « il n’y a de richesse que d’Homme ».

« L’éducation est comme une lumière […] »

En cette journée où nous portons une attention particulière sur l’éducation au plan international, NaSEF-ONG, fait de ce domaine son cheval de bataille avec la ferme résolution d’y apporter du sien à travers ses différentes initiatives. Partant de l’éducation qu’on considère à juste titre comme un domaine transversal, elle veut impulser un certain dynamisme à d’autres secteurs vitaux notamment l’environnement, la santé et la formation. L’éducation est un centre de gravité, une source ou viennent puiser bon nombre de domaines de la vie sociétale. L’éducation est la base de toute chose nous dit-on. Convaincu de cela que Victor Hugo affirmait, je cite : « chaque enfant qu’on enseigne est un homme qu’on gagne ».

L’éducation est comme une lumière qui nous éclaire sur les sentiers de la vie où, devant les vicissitudes, nous devrions avoir un esprit aiguisé, éveillé et près à toutes épreuves. Pour ne pas laisser un goût d’inachevé, on ne saurait évoquer l’importance de l’éducation sans faire un clin d’œil à tous ces acteurs de ce monde principalement les enseignants, professeurs… ainsi voudrait-on leur rendre un vibrant hommage pour leurs nombreux sacrifices. Au quotidien, ils luttent inlassablement et avec beaucoup d’abnégation afin de former les cadres qui ont et auront à charge la gestion de notre commune patrie.

Certes, vos conditions de vie ne sont pas des plus reluisantes mais vous avez tout au moins le mérite d’être incontestablement le porte flambeau de l’intelligentsia d’ici et d’ailleurs. A l’endroit de nos dirigeants, de ceux qui définissent les orientations à donner aux différents secteurs d’activités, nous leur recommandons d’axer beaucoup plus leurs décisions à une valorisation des fonctions afin que le traitement surtout pécuniaire réservé aux agents soit au prorata du sacrifice consenti. Plus qu’un devoir, c’est pour vous une obligation afin d’inciter davantage nos enfants à aimer et apprécier la fonction enseignante à sa juste valeur.

Edmond Kakessa, Président de NaSEF ONG à l’occasion de la journée internationale de l’éducation, célébrée tous les 24 janvier

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par La rédaction
Charger plus dans Chronique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Tribune – Edmond Kakessa : « le travail reste un facteur fondamental d’affirmation de la dignité humaine »

« Tu gagneras ton pain à la sueur de ton front, jusqu’à ce que tu retournes à la terr…