Accueil A la une Santé : le Bénin prévoit un budget de 125,7 milliards pour l’année 2023

Santé : le Bénin prévoit un budget de 125,7 milliards pour l’année 2023

Le ministre de la Santé du Bénin, Benjamin Hounkpatin, a défendu ce vendredi 18 novembre à l’Assemblée nationale, un budget de 125,7 milliards au profit de son département ministériel.

En hausse de 28% par rapport à l’année 2022, le budget du ministère de la santé passe de 98,100 milliards francs Cfa à 125,7 milliards de francs Cfa. Une nette augmentation en raison des besoins du secteur à faire face au bien-être des Béninois. Ce vendredi, le ministre de la santé était au parlement pour exposer les priorités de son département ministériel pour l’année 2023 aux députés de la 8ème législature.

Selon lui, le gouvernement veut axer sa politique sur l’accroissement des ressources d’investissement. Autrement dit, le ministère de la santé poursuivra les projets déjà en cours et ambitionne de lancer un vaste recrutement du personnel de la santé. En effet, il est prévu pour l’année 2023, le recrutement de 980 agents de santé qualifiés, 416 agents de santé communautaires qualifiés et 3 741 relais communautaires.

Selon cette même trajectoire, précise le site du gouvernement, « la formation d’agents de santé va se poursuivre avec la pré-insertion de 200 médecins, 200 infirmiers et sage-femmes et 300 aides-soignants ainsi que la mise en place d’un programme spécial de formation de 6 mois des médecins généralistes pour l’acquisition de compétences en chirurgie, pédiatrie, gynécologie obstétrique et le renforcement de capacités des infirmiers et sage-femmes d’Etat en aides chirurgiens, dialyse, anesthésie-réanimation, soins palliatifs et autres.  »

Par ailleurs, la hausse du budget se justifie par la construction du Centre hospitalier de référence de rang régional dans la commune d’Abomey-Calavi, l’achèvement de la construction de l’hôpital de zone et des six centres de santé dans la commune de Tchaorou, l’acquisition, l’installation et la mise en service d’équipements au profit de l’hôpital de zone de Savè. Non seulement ça, il y a également l’acquisition de 100 ambulances médicalisées, la construction et l’équipement du Centre national hospitalier universitaire psychiatrique d’Allada et le démarrage des travaux de construction de trois hôpitaux de zone de 120 lits à Avrankou-Adjarra-Missérété, Adjohoun-Bonou-Dangbo et Zogbodomey-Bohicon-Zakpota.

Miodjou

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par La rédaction
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Climat : le Groupe de la Banque mondiale a mobilisé 31,7 milliards de dollars en 2022

Le Groupe de la Banque Mondiale a mobilisé, au cours de l’exercice 2022, 31,7 millia…