Accueil A la une Sénégal : adoption de trois plans nationaux pour accélérer l’élimination du paludisme

Sénégal : adoption de trois plans nationaux pour accélérer l’élimination du paludisme

Le Ministère de la Santé et de l’Action sociale a validé trois importants plans nationaux devant permettre d’accélérer l’élimination du paludisme. Ils ont été élaborés avec l’appui de Speak Up Africa.

Le plan de plaidoyer pour l’élimination du paludisme, le plan d’accélération vers l’élimination et le plan de gestion des résistances des vecteurs aux insecticides pour la période de 2022-2025. Tels sont les trois plans nationaux adoptés par le ministère de la santé et de l’action sociale du Sénégal pour l’élimination du paludisme.

En effet, selon le Programme National de Lutte contre le Paludisme (PNLP), entre 2020 et 2021, le nombre de cas confirmés de paludisme a considérablement augmenté passant de 445 313 à 536 850 cas, soit une augmentation de 20,56%. Ces plans élaborés à travers le PNLS viennent donc à point nommé afin de permettre l’atteinte de l’objectif d’élimination du paludisme à l’horizon 2030.

Selon le directeur de cabinet du Ministère de la santé et de l’action sociale Alphonse Ousmane Thiaw, « l’efficacité du plan national de plaidoyer permettra de renforcer la mobilisation des ressources pour appuyer le PNLP à atteindre l’objectif d’élimination du paludisme d’ici 2030 ».

Le Plan National de Plaidoyer élaboré le 20 mai 2022, dans le cadre de la campagne « Zéro Palu ! Je m’engage », vise à atteindre les objectifs de mobilisation des ressources pour l’élimination du paludisme. Une campagne lancée en 2014 au Sénégal en collaboration avec les ONG PATH et Speak Up Africa puis à l’échelle continentale par la Commission de l’Union Africaine et le partenariat RBM pour en finir avec le paludisme. Cette campagne porte sur trois principaux axes : l’engagement politique, l’engagement du secteur privé et l’engagement communautaire.

Mobilisation de ressources

« Le Sénégal fait partie des 35 pays qui doivent atteindre l’élimination du paludisme à l’horizon 2030. Les efforts n’ont jamais cessé d’être menés pour réduire le fardeau de cette maladie. En 2014, le Sénégal a servi de modèle et a permis à travers la campagne « Zéro Palu ! Je m’engage » à 55 pays du continent à s’engager dans la lutte contre le paludisme. La réduction de la transmission palustre est une réalité pourtant l’élimination représente un défi auquel nous devons tous faire face car le temps nous est compté », a poursuivi Alphonse Ousmane Thiaw.

Le coordonnateur du PNLP Dr Doudou Sene a, pour sa part, rappelé l’importance de mobiliser des ressources au niveau national pour atteindre l’élimination du paludisme. Il a également présenté les trois différents plans notamment le Plan National de Plaidoyer dont les objectifs visent la mobilisation des ressources domestiques.

La représentante de l’OMS, Dr Spes a salué les efforts menés à travers ces plans élaborés de façon inclusive avec un objectif commun : la vision d’un Sénégal émergent sans paludisme. À l’en croire, l’engagement des partenaires et du secteur privé est un grand pas vers l’atteinte des objectifs visés. La mise en œuvre de ces plans est véritablement cruciale pour l’élimination du paludisme au Sénégal.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par La rédaction
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Climat : le Groupe de la Banque mondiale a mobilisé 31,7 milliards de dollars en 2022

Le Groupe de la Banque Mondiale a mobilisé, au cours de l’exercice 2022, 31,7 millia…