Accueil A la une SAN au Bénin : ACED lance l’agenda des 100 questions de recherche

SAN au Bénin : ACED lance l’agenda des 100 questions de recherche

A l’occasion du Forum EPA 2022 (Evidence – politique – Action) organisé les 6 et 7 décembre 2022 à Cotonou, ACED a lancé l’agenda des 100 questions de recherche actuelles et critiques sur la sécurité alimentaire et la nutrition (SAN) au Bénin.

Le lancement de cet agenda est une étape décisive d’un long processus ayant débuté par le cadrage thématique et méthodologique. Elle s’est ensuite poursuivie avec les consultations nationales, puis la phase de priorisation. En effet, comme l’a réitéré, Dr Fréjus Thoto, directeur exécutif d’ACED, l’initiative de formulation des 100 questions de recherche actuelles et critiques sur la SAN a germé à l’issue du Forum EPA de 2019. Pour sa mise en œuvre, ACED a pris contact avec les personnes ressources capables de mener le processus. Un comité scientifique a donc été mis sur pied pour parvenir à l’élaboration de l’agenda.

« Nous avons maintenant des questions qui sont formulées. Elles sont le reflet des besoins en informations et en données probantes des acteurs. Mais cela ne voudrait pas dire qu’il n’y a pas de réponses pour ces questions. Il fallait la qualité scientifique, mais également la légitimité et le portage politique de l’initiative », a expliqué le directeur exécutif d’ACED dont l’initiative a reçu la collaboration du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et du ministère de l’agriculture, de l’élevage et de la pêche.

Au Bénin, la sécurité alimentaire et la nutrition sont des enjeux majeurs de développement. Ainsi, ces secteurs attirent l’attention des décideurs politiques, des partenaires au développement et de la société civile. Pour solutionner les défis liés à la SAN au Bénin, il y a un besoin de données probantes actualisées et fiables pour informer et orienter les décisions des différentes parties prenantes du secteur. D’où l’initiative de l’ONG ACED pour mettre la science au service des politiques et interventions de développement durable.

« Formulation de politiques éclairées et cohérentes »

« La recherche scientifique en tant que pilier de développement économique, requiert une attention particulière et des actions concrètes, fait savoir Josué Azandegbey, directeur adjoint de cabinet du ministère de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique. Le Forum EPA s’inscrit dans une approche qui accorde une importance capitale au renforcement des interactions entre les chercheurs et les experts, les politiques et les praticiens du développement sur des thématiques d’intérêt commun. Cette initiative permet d’orienter les chercheurs sur les questions de grand intérêt, de fournir aux politiques les intrants nécessaires à la formulation de politiques éclairées et cohérentes, d’informer les praticiens du développement sur les solutions et les innovations existantes et enfin d’aider l’ensemble des acteurs du développement à penser, élaborer et mettre en œuvre des interactions ciblées, efficientes et durables. »

Lire : SAN au Bénin : les acteurs de l’écosystème priorisent les questions de recherche issues des consultations nationales

Pour Dr Dossa Aguemon, la qualité des politiques publiques agricoles s’est significativement améliorée durant ces dernières années aussi bien en termes de processus que de contenu, notamment depuis 2011, avec le plan stratégique de relance du secteur agricole et son plan d’investissement. Cependant, nuance-t-il : « la nature complexe et multiforme de la problématique de la sécurité alimentaire et de la nutrition qui est perpétuelle évolution, nécessite des ajustements tactiques au gré des changements récurrents. Face à une telle réalité, le Forum EPA vise à connecter différentes sphères de production et d’utilisation des résultats de recherche et des innovations dans le but d’améliorer les conceptions et la mise en œuvre des interventions. »

Pour élaborer cet agenda, 565 acteurs de l’écosystème ont été mobilisés. Ils ont formulé 277 questions sur 6 différentes thématiques en lien avec les systèmes d’approvisionnement alimentaire, l’environnement alimentaire, les comportements des consommateurs, l’état nutritionnel, le commerce et l’investissement ; et l’environnement politique et institutionnel. 100 questions de recherche actuelles et critiques ont finalement été priorisées et consignées dans un agenda.

50 millions pour soutenir les travaux de recherche

Au lancement de cet agenda, le directeur exécutif d’ACED a annoncé la contribution de sa structure à la façon dont les réponses seront apportées. « Le premier travail à faire, dira-t-il, c’est de voir les questions pour lesquelles il y a déjà des réponses, faire la synthèse nécessaire et engager les acteurs qui sont demandeurs des réponses à ces questions. Deuxièmement, nous allons aussi mettre en place un fonds de 50 millions de francs Cfa pour commencer à soutenir des travaux de recherche issus de cet agenda. Nous allons développer une campagne de dissémination de cet agenda pour susciter l’intérêt des chercheurs ou des institutions de recherche qui ont déjà des ressources et qui veulent mener des activités de recherche. S’ils peuvent s’inspirer de cet agenda, ça serait déjà une très grande réussite pour nous. »

Pour les prochaines étapes, l’ONG ACED compte poursuivre des actions de plaidoyer auprès des décideurs politiques. Non seulement ça, des synergies seront recherchées entre les 100 questions de recherche sur la SAN et les programmes de formation en cours de formulation. Ensuite, il sera question de l’approfondissement de chacune des questions de recherche pour l’identification des sous-questions, hypothèses à tester et le point du niveau actuel de connaissance sur le sujet.

Derniers actes : la mobilisation des acteurs pertinents et les ressources pour accompagner les processus de recherche en lien avec les 100 questions ; et le financement de 10 questions de recherche actuelles et critiques sur la SAN au Bénin.

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Journée mondiale du cancer : la Fondation ARC dévoile les enjeux du 04 février prochain

Le monde entier célèbre le 04 février prochain, la journée mondiale de lutte contre le can…