Accueil A la une ENGIE s’associe à CarbonClear pour financer le défi de l’accès à l’énergie en Afrique

ENGIE s’associe à CarbonClear pour financer le défi de l’accès à l’énergie en Afrique

Ce partenariat fournira un financement carbone mesurable aux déploiements de solutions solaires hors réseau à fort impact social dans les zones les plus marginalisées du monde où ENGIE Energy Access opère.

Un partenariat important a été signé aujourd’hui pour favoriser le développement durable et l’accès au financement de l’énergie en Afrique par l’intermédiaire des marchés volontaires du carbone. ENGIE Energy Access, l’un des principaux fournisseurs de services hors réseau en Afrique, ENGIE Global Energy Management & Sales (GEMS), la division de gestion et de vente d’énergie du Groupe ENGIE, et CarbonClear, une société de certification de compensation carbone innovante basée sur le recours aux nouvelles technologies numériques, vont s’associer dans le cadre d’un accord pionnier visant à accélérer l’utilisation des financements pour le climat par le secteur de l’accès à l’électricité hors réseau en Afrique subsaharienne grâce à l’émission et à la vente de crédits carbone reposant sur l’utilisation de solutions numériques.

Selon les termes de l’accord, CarbonClear utilisera son modèle innovant et entièrement numérique pour certifier la compensation carbone générée par les kits solaires distribués par ENGIE Energy Access aux communautés rurales et hors réseau vivant en Afrique subsaharienne. ENGIE GEMS se chargera ensuite pour ENGIE Energy Access de vendre ces crédits à des organisations souhaitant compenser leurs émissions de gaz à effet de serre tout en contribuant à financer des projets à fort impact social et environnemental. Le partenariat vise ainsi à certifier en crédit carbone l’équivalent de 500 000 tCO2e évitées.

« La réalisation du septième objectif de développement durable des Nations Unies, à savoir l’accès universel à l’énergie d’ici à 2030, est largement à la traîne. Grâce à cet accord, nous avons l’ambition de contribuer, en tant que leader du secteur, à rattraper ce retard en exploitant pleinement le potentiel du marché volontaire du carbone (VCM), d’une valeur de 2 milliards d’USD. Grâce à l’augmentation des financements traditionnels et, dans ce cas précis, des financements alternatifs, nous atteindrons notre objectif d’avoir un impact sur 20 millions de personnes d’ici 2025. » a déclaré Gillian-Alexandre Huart, CEO d’ENGIE Energy Access.

« Les crédits carbone sont un levier important pour optimiser l’accessibilité de nos produits. Nous sommes donc ravis que le partenariat avec CarbonClear nous permette de mobiliser des financements en faveur du climat et d’accélérer notre croissance », a déclaré Steven Fleurus Head of Finance chez ENGIE Energy Access.  « En s’appuyant sur l’efficacité et la transparence des outils numériques, la plateforme CarbonClear fournit des preuves solides et transparentes des avantages environnementaux qu’ENGIE Energy Access apporte aux communautés rurales africaines et offre une opportunité unique aux entreprises de participer en achetant des crédits carbone », a déclaré Vincent Verbeke, membre de l’Excom chez ENGIE GEMS.

Grâce à une intégration informatique entre CarbonClear et MySolGo, le logiciel de distribution au dernier kilomètre utilisé par ENGIE Energy Access pour suivre ses opérations, des Micro Carbon Evitements (MCA) sont créés, qui sont mis à la disposition d’entreprises souhaitant compenser leur empreinte CO2. Les calculs en vue de mesurer le volume de CO2 évité et certifier les crédits carbone sont basés sur la méthodologie établie par le Mécanisme de Développement Propre des Nations Unies (MDP) et sont vérifiés par DNV.

« Ce partenariat avec ENGIE Energy Access et GEMS intervient à un moment où un certain nombre d’initiatives mondiales explorent les moyens de renforcer l’intégrité du marché volontaire du carbone, ainsi que sa liquidité. En mettant à l’échelle le modèle éprouvé basé sur l‘exploitation de données de CarbonClear, ce partenariat fournira un financement carbone mesurable aux déploiements de solutions solaires hors réseau à fort impact social dans les zones les plus marginalisées du monde où ENGIE Energy Access opère. », a déclaré Karim Jabbar, CEO et co-fondateur de CarbonClear.

Cette initiative répond à une situation d’urgence. En raison de la crise du Covid et de l’évolution démographique, le nombre de personnes vivant sans accès à l’électricité dans le monde s’aggrave désormais, touchant 600 millions de personnes rien qu’en Afrique. Plus alarmant encore, le Off-Grid Solar Market Trends Report 2022 publié par GOGLA prévoit même que ce chiffre stagnera tout au long de cette décennie, si le secteur ne reçoit pas de financement supplémentaire. Ainsi, le World Energy Outlook estime que 26 milliards de dollars supplémentaires par an sont nécessaires pour atteindre l’ODD7.

L’Initiative du Marché du Carbone en Afrique (African Carbon Market Initiative – ACMI) récemment lancée lors de la COP27 a souligné le rôle important que le marché volontaire du carbone pourrait et devrait jouer pour remédier à cette situation. Il s’appuie sur le constat que l’accès aux entreprises énergétiques rencontre des difficultés importantes pour mobiliser des financements auprès du VCM en raison de méthodologies de validation et de certification inadéquates et de délais particulièrement longs.

Source : APO Group

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

La Banque africaine de développement s’engage pour une cuisson propre en Afrique

Le Groupe de la Banque africaine de développement s’est engagé à consacrer deux milliards …