Accueil A la une Forum des Nations-Unies sur les Forêts : l’avantage de protéger l’écosystème forestier réitéré

Forum des Nations-Unies sur les Forêts : l’avantage de protéger l’écosystème forestier réitéré

Le forum des Nations-Unies sur les Forêts, ouvert lundi au siège de l’ONU à New York a porté sur la gestion durable des ressources forestières indispensables pour le quotidien de l’humanité. À ce grand rassemblement, plusieurs Etats du monde se sont réunis pour discuter de cette ressource planétaire essentielle.

La 18e session du forum des Nations-Unies sur les forêts ouverte du 08 au 12 mai à New York permettra aux 197 États membres et aux partenaires de la société civile, de mettre un point d’orgue sur les objectifs forestiers mondiaux et les objectifs de développement durable (ODD). Les avantages et les possibilités d’emploi qu’offrent nos forêts sont passés au peigne fin.

D’abord, les forêts couvrent 31% des terres émergées de la planète, abritent plus de 80% de la biodiversité terrestre mondiale et stockent plus de carbone que l’ensemble de l’atmosphère. Ici, se dégage clairement le rôle de survie et de fourniture d’oxygène à l’ensemble des êtres vivants. Ensuite, les forêts participent à notre bien-être et à l’acquisition de nos moyens de subsistance.  Autant préciser à cet effet que 1,6 milliard de personnes dépendent des forêts pour leur subsistance, leurs moyens de subsistance, leurs emplois et leurs revenus

En plus de leur capacité à fournir de l’oxygène, les forêts fournissent également de l’eau propre et pallient les risques liés aux zoonoses qui « apparaissent généralement lorsque des paysages naturels tels que les forêts sont défrichées », renseigne ONU Info.

La menace est rude

Nonobstant ces avantages inextricables, les forêts sont menacées au quotidien par les actions de l’homme qui ne mesure pas encore les avantages qu’elles renferment. Entre autres actions qui augurent la destruction des forêts, on peut énumérer : l’exploitation forestière illégale ou non durable, les incendies de forêt, la pollution, les maladies, les parasites, la fragmentation et les effets du changement climatique, notamment les tempêtes violentes et autres phénomènes météorologiques.

Chaque année, 10 millions d’hectares de forêts disparaissent à la surface de la terre. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a encore de fortes possibilités pour rétablir l’ordre normal des choses. Et cela passe avant tout par la restauration des forêts et la plantation d’arbres qui sont des éléments essentiels d’une approche intégrée pour les personnes, les espèces et la planète.

De même, pour parvenir à l’objectif des Nations-Unies d’augmenter la surface forestière mondiale de 3% à l’échéance de 2030, la revitalisation des forêts dégradées s’avère indispensable.

Ignace Tossou

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

La Banque africaine de développement s’engage pour une cuisson propre en Afrique

Le Groupe de la Banque africaine de développement s’est engagé à consacrer deux milliards …