Accueil A la une L’OMS félicite le Bénin pour avoir éliminé le trachome

L’OMS félicite le Bénin pour avoir éliminé le trachome

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a validé le Bénin et le Mali comme ayant éliminé le trachome en tant que problème de santé publique. Cette avancée fait de ces pays, respectivement les cinquième et sixième pays de la région africaine de l’OMS à franchir cette étape importante.

Le Bénin et le Mali ont reçu les félicitations de l’OMS pour avoir éliminé le trachome. Une maladie extrêmement contagieuse, qui est la première cause de cécité au monde. Le trachome est à l’origine d’une infection par la bactérie Chlamydia trachomatis. L’infection se transmet d’une personne à l’autre par des doigts contaminés, des fomites et des mouches qui entrent en contact avec les sécrétions des yeux ou du nez d’une personne infectée.

Dans sa déclaration, le directeur général de l’OMS Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus a reconnu les mérites des deux pays et leur a adressé toutes ses félicitations. « L’OMS félicite les autorités sanitaires du Bénin et du Mali et leur réseau de partenaires mondiaux et locaux pour ces étapes importantes ». « Suite au succès du Bénin et du Mali, dira-t-il, le trachome reste endémique dans 23 pays de la région africaine de l’OMS. Ce qui nous rapproche de l’objectif d’élimination du trachome fixé dans la feuille de route pour les maladies tropicales négligées 2021-2030. »

Ainsi, le Bénin et le Mali rejoignent 15 autres pays qui ont été validés par l’organisation pour avoir éliminé le trachome en tant que problème de santé publique. Il s’agit du Cambodge, de la Chine, de la Gambie, du Ghana, de la République islamique d’Iran, de la République démocratique populaire lao, du Malawi, du Mexique, du Maroc, du Myanmar, du Népal, d’Oman, de l’Arabie saoudite, du Togo et de Vanuatu.

Stratégie CHANCE de l’OMS

Le Bénin et le Mali ont mis en œuvre la stratégie CHANCE recommandée par l’OMS pour éliminer le trachome. Elle consiste en une intervention chirurgicale pour traiter les complications tardives du trachome ; des antibiotiques pour éliminer l’infection ; la propreté du visage ; et l’amélioration de l’environnement, en particulier l’accès à l’eau et à l’assainissement, pour réduire la transmission. Par le biais de l’Initiative internationale contre le trachome, l’antibiotique azithromycine est donné par Pfizer aux programmes d’élimination mettant en œuvre la stratégie CHANCE.

Le Bénin a intégré les interventions d’élimination du trachome à celles mises en œuvre contre d’autres maladies tropicales négligées (MTN), sous l’égide du Programme national des maladies transmissibles. Le trachome est la troisième MTN à être éliminée au Bénin, après la dracunculose en 2009 et la trypanosomiase humaine africaine à gambiense en 2021.

Le Mali a mené des enquêtes sur l’impact et la surveillance du trachome et déployé des interventions pour atteindre les objectifs d’élimination, malgré les problèmes de sécurité dans les régions du nord du pays et les bouleversements sociopolitiques de ces dernières années. Le trachome est la première MTN à être éliminée au Mali, qui rejoint donc désormais un groupe mondial de 47 pays ayant éliminé au moins une MTN.

« Ce sont des réalisations impressionnantes en matière de santé publique », a déclaré Dr Ibrahima Socé Fall, directeur du programme mondial de l’OMS contre les MTN. « Le Bénin et le Mali démontrent à quel point une volonté politique forte, l’intégration intersectorielle, la surveillance et l’engagement communautaire peuvent fonctionner de concert pour parvenir à l’élimination de la maladie. »

Des progrès significatifs ont été réalisés dans la lutte contre le trachome au cours des dernières années. Le nombre de personnes nécessitant un traitement antibiotique pour le trachome dans la région africaine de l’OMS a diminué de 84 millions, passant de 189 millions en 2014 à 105 millions en juin 2022.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Le Sénégal crée une autorité de gestion de l’eau

Le Président sénégalais, Bassirou Diomaye Diakhar Faye a annoncé la création d’une a…