Accueil A la une Assemblées annuelles de la BAD : des projets d’énergie verte présentés

Assemblées annuelles de la BAD : des projets d’énergie verte présentés

En marge des assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD), quatre projets d’énergies renouvelables ont été présentés aux bailleurs. Ils permettront de panser la vulnérabilité de l’Afrique face au changement climatique.

Quatre projets d’énergies renouvelables, d’une valeur d’environ 1,5 milliard de dollars, ont été présentés aux bailleurs de fonds lors du « Africa Investment Forum » qui s’est tenu à Charm El-Cheikh en Égypte. Cet événement s’est déroulé en marge des assemblées annuelles de la Banque africaine de développement (BAD).

Selon un communiqué de la BAD, ces projets ralentissent l’urgence croissante en Afrique d’accélérer les mesures climatiques alors que le continent est considéré comme la région la plus vulnérable au changement climatique. Il est donc primordial de combler les déficits de financement et de garantir une part croissante du capital mondial pour le continent.

La quintessence des projets

Le premier projet présenté concerne un projet hybride d’énergie renouvelable en Afrique du Nord, basé sur la production d’hydrogène et d’ammoniac. Ce projet vise à fournir 400 MW d’énergie renouvelable et à produire 183 tonnes d’hydrogène et 1 000 tonnes d’ammoniac vert par jour, sans émission de CO2. Selon la BAD, un investissement de 27 millions de dollars est nécessaire pour rendre ce projet viable.

Le deuxième projet consiste en une installation hydroélectrique de 27 mégawatts en Afrique de l’Ouest, capable de fournir de l’énergie à 700 000 ménages. Ce projet permettra de créer 600 emplois directs et indirects sur toute sa durée de vie, tout en utilisant les émissions de CO2 de 81 000 tonnes chaque année.

Le troisième projet présenté lors du forum de la BAD concerne le recyclage des déchets plastiques en Afrique de l’Ouest, centrale et australe. Ce projet permettra la création de 16 000 emplois et offrira des opportunités à 20 000 récupérateurs dans les pays concernés. Il permettra également de récupérer 214 000 tonnes de déchets plastiques des décharges et de réduire les émissions de carbone de 149 000 tonnes métriques.

Enfin, le quatrième projet représente une opportunité d’investissement dans un producteur d’énergie hydroélectrique en Afrique australe, d’une valeur de 440 millions de dollars. Ce projet permettra de produire 544 000 MWh d’énergie par an et comprendra également des éléments de distribution d’eau et de prévention des inondations.

Les Assemblées annuelles de la Banque africaine de développement ont démarré le 22 mai et se poursuivront jusqu’au 26 mai 2023. Le thème choisi pour cette édition est « Mobiliser le financement du secteur privé pour le climat et la croissance verte en Afrique ».

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

La Banque africaine de développement s’engage pour une cuisson propre en Afrique

Le Groupe de la Banque africaine de développement s’est engagé à consacrer deux milliards …