Accueil A la une La pneumonie : que faut-il en savoir ?

La pneumonie : que faut-il en savoir ?

La pneumonie est une inflammation pulmonaire souvent liée à une infection, qui peut toucher tout le monde. Mais la compréhension des risques et des précautions est cruciale.

Selon la National Foundation for Infectious Diseases (NFID), bien que la pneumonie ne fasse pas de distinction, certains groupes courent un risque accru. Les jeunes enfants, les adultes plus âgés, et ceux souffrant de maladies chroniques, dont les maladies cardiaques, le diabète, les troubles pulmonaires, les affections affaiblissant le système immunitaire et certains cancers, sont plus vulnérables. Comprendre ces facteurs de risque est essentiel pour une prévention efficace.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), elle est la principale cause infectieuse de décès chez les enfants dans le monde. Elle a tué 740 180 enfants de moins de 5 ans en 2019, ce qui représente 14 % de tous les décès d’enfants de ce groupe d’âge. C’est en Asie du Sud et en Afrique subsaharienne que le nombre de décès est le plus élevé.

Symptômes, transmission et prévention

Les symptômes de la pneumonie, tels que la fièvre, les frissons, la toux, l’essoufflement et la faiblesse, sont des signaux d’alerte. Les complications graves, de l’insuffisance respiratoire à la septicémie, soulignent l’importance d’un diagnostic et d’un traitement précoces. L’American Lung Association recommande une consultation médicale immédiate en cas de difficultés respiratoires, coloration bleutée des lèvres, douleurs thoraciques, forte fièvre ou toux sévère. Être proactif peut faire toute la différence.

La transmission de la pneumonie peut se produire de diverses manières, de l’inhalation de virus ou bactéries à la propagation par des gouttelettes en suspension dans l’air ou par contact avec des objets contaminés.

Les vaccins peuvent aider à prévenir la pneumonie causée par les bactéries pneumococciques ou le virus de la grippe. Selon le National Heart, Lung and Blood Institute des États-Unis, les vaccins ne peuvent pas prévenir tous les cas de pneumonie. Toutefois, par rapport aux personnes non vaccinées, celles qui sont vaccinées et qui contractent quand même une pneumonie ont tendance à avoir moins de complications graves, des infections moins graves et une forme de pneumonie qui dure moins longtemps.

Le National Health Service (NHS) du Royaume-Uni souligne l’importance de la vaccination contre le pneumocoque pour les personnes à risque, offrant une protection vitale contre des infections graves telles que la méningite et la septicémie.

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Renforcement en eau potable à Akpakpa et Agblangandan : un projet ambitieux jusqu’en 2025

Le gouvernement béninois a lancé le 11 juin 2024, le Projet de renforcement en eau potable…