Accueil A la une Éthiopie : le FAD fait un don de 46 M$ pour renforcer la résilience hydraulique

Éthiopie : le FAD fait un don de 46 M$ pour renforcer la résilience hydraulique

Le Conseil d’administration du Fonds africain de développement a approuvé un don de 46,02 millions de dollars à l’Éthiopie pour la phase 2 du Programme d’aménagement hydraulique résilient à Borana.

Ce financement de la Banque africaine de développement vise à améliorer l’accès aux services d’eau et d’assainissement pour les communautés pastorales de la région, avec une attention particulière aux impacts climatiques et à l’équité entre les genres.

Les défis climatiques, tels que les sécheresses récurrentes, ont entraîné une perte de bétail significative en 2023, affectant plus de 67 000 ménages. Beth Dunford de la Banque africaine de développement souligne que ce programme est crucial pour la consolidation de la paix, vu l’augmentation des phénomènes extrêmes liés au changement climatique.

Le don sera principalement alloué à la construction et à l’optimisation des systèmes de production d’eau sur plus de 85 kilomètres, incluant neuf réservoirs, des réseaux de distribution sur 142,6 km et des raccordements pour 36 000 nouveaux usagers. 99 abreuvoirs seront installés pour près de 109 000 têtes de bétail. Le programme soutiendra également des acquisitions immobilières, des travaux et services connexes pour réduire les risques climatiques liés à l’approvisionnement en eau et assainissement, en renforçant les systèmes de gestion « WASH » au niveau communautaire.

Pour Osward Chanda, directeur du développement de l’eau et de l’assainissement, le programme répond au défi croissant de la demande en eau à Borana, en atténuant les effets de la sécheresse par des infrastructures hydrauliques clés et le renforcement des capacités institutionnelles.

Les autres aspects compris dans le programme

Outre la modernisation des installations sanitaires dans les écoles et les centres de santé, le programme financera la construction d’installations sanitaires publiques, des campagnes de sensibilisation à l’hygiène, et offrira un renforcement des capacités réglementaires en matière de services d’eau. Il soutiendra également un service public de distribution d’eau en milieu rural pour l’entretien des systèmes d’approvisionnement, avec des tarifs concertés avec les utilisateurs.

Le programme vise enfin à renforcer les cadres de gestion des bassins versants résilients au changement climatique et à mettre en œuvre des mesures d’adaptation pratiques pour des moyens de subsistance durables. Les bénéficiaires, principalement des communautés rurales et périurbaines composées d’éleveurs et de ménages à faible revenu, dont femmes et jeunes, profiteront d’un accès amélioré aux services d’approvisionnement en eau et d’assainissement. Environ 35 816 personnes bénéficieront d’un tel accès, avec 21 000 ayant un meilleur accès aux services d’assainissement de base.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Le Sénégal crée une autorité de gestion de l’eau

Le Président sénégalais, Bassirou Diomaye Diakhar Faye a annoncé la création d’une a…