Accueil A la une En Côte d’Ivoire, l’IA pour réduire les émissions de CO2 dans une centrale

En Côte d’Ivoire, l’IA pour réduire les émissions de CO2 dans une centrale

Un partenariat entre Azito Énergie et GE Vernova vise à intégrer un logiciel d’intelligence artificielle (IA) dans la centrale à cycle combiné gaz de Yopougon, en Côte d’Ivoire, pour améliorer la gestion des émissions de dioxyde de carbone.

Le logiciel d’intelligence artificielle (IA), nommé « CERius™ », développé par GE Vernova, utilisera l’IA et l’apprentissage automatique pour améliorer la précision des données et la planification des réductions d’émissions liées à la combustion du gaz. Cette initiative permettra à Azito de collecter et d’analyser de manière plus précise les données sur les gaz à effet de serre (GES) et de proposer des recommandations pour réduire son empreinte carbone.

Cette approche, soutenue par Linda Rae, directrice générale de la Production d’électricité, du pétrole et du gaz chez Azito, souligne l’importance de la transition numérique pour réduire les émissions dans le secteur de l’énergie. Cette collaboration entre Azito Énergie et GE Vernova marque une première en Afrique pour cette filiale de General Electric (GE).

Par ailleurs, GE a récemment participé à l’extension de la centrale d’Azito à Abidjan, renforçant ainsi sa capacité de production électrique. Bien que l’utilisation de la technologie pour gérer les émissions des centrales n’élimine pas complètement leur empreinte carbone, l’emploi du gaz naturel comme combustible peut réduire significativement les émissions de CO2 par rapport au charbon dans une centrale à cycle combiné.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Renforcement en eau potable à Akpakpa et Agblangandan : un projet ambitieux jusqu’en 2025

Le gouvernement béninois a lancé le 11 juin 2024, le Projet de renforcement en eau potable…