Accueil A la une Bénin : engagements et défis pour la santé maternelle et infantile

Bénin : engagements et défis pour la santé maternelle et infantile

Le Bénin accueille, ce mercredi 17 avril 2024, la Conférence des Partenaires, un événement d’envergure internationale dédié à la couverture sanitaire universelle pour les mères, les nouveau-nés, les jeunes et les adolescents, ainsi qu’à la résilience des systèmes de santé.

Au cours de cette conférence de grande envergure, plusieurs personnalités de renom ont partagé leurs réflexions et interventions, mettant en lumière à la fois les progrès réalisés et les défis persistants dans le domaine de la santé maternelle et infantile. Le Ministre de la santé du Bénin, Professeur Benjamin Hounkpatin, a souligné les défis financiers et sécuritaires auxquels sont confrontés les systèmes de santé, appelant à un renforcement de l’intégration des services et à une focalisation accrue sur la prévention et les interventions précoces pour assurer une couverture sanitaire universelle efficace.

Les résultats positifs dans le domaine de la santé maternelle et infantile ont été mis en avant, avec une diminution notable de la mortalité maternelle et infantile, respectivement de 23 et 25% , ainsi qu’une augmentation significative de 24% du taux d’accouchement depuis 2010. Les unités de soins mère kangourou ont également été saluées pour leur contribution exceptionnelle à la survie de 99% des nourrissons prématurés, illustrant ainsi les fruits du travail acharné et du dévouement envers la santé des mères et des enfants.

Christophe Guilhou, Directeur des affaires globales du Ministère de l’Europe et des Affaires Étrangères Français, a relevé l’importance du soutien continu du Fonds Français Muskoka pour améliorer les indicateurs clés de santé dans les pays bénéficiaires, tout en appelant à une accélération des efforts pour atteindre les objectifs de développement durable de 2030, un appel soutenu par le Dr Jean-Marie Vianny Yameogo, Représentant Résident OMS Sénégal. « Grâce au soutien du Fonds Français Muskoka, les indicateurs clés de santé des pays bénéficiaires ont connu une amélioration. Cependant, une accélération est nécessaire pour ne pas manquer les objectifs de développement durable de 2030. L’OMS soutient cette initiative et appelle les bailleurs à continuer leur appui », a-t-il fait savoir.

Fabrizia Falcione, Directrice Régionale Adjointe de UNFPA West and Central Africa, a quant à elle plaidé en faveur d’investissements accrus dans la santé maternelle, soulignant que cela représente un investissement essentiel dans l’avenir, étant donné le rôle central des femmes dans leurs communautés. La Conférence des Partenaires au Bénin est l’occasion de réaffirmer l’engagement des gouvernements nationaux et des partenaires internationaux envers la santé maternelle et infantile, tout en appelant à une action concertée et accélérée pour garantir une couverture sanitaire universelle et durable pour tous.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

La Banque africaine de développement s’engage pour une cuisson propre en Afrique

Le Groupe de la Banque africaine de développement s’est engagé à consacrer deux milliards …