Accueil A la une Journée mondiale de l’environnement : António Guterres appelle à l’action pour un avenir durable

Journée mondiale de l’environnement : António Guterres appelle à l’action pour un avenir durable

Le 5 juin, à l’occasion de la Journée mondiale de l’environnement, António Guterres, Secrétaire général de l’ONU, a délivré un message poignant et urgent appelant à une action collective pour un avenir durable. Le thème de cette année, « Restauration des terres, désertification et résilience face à la sécheresse », souligne l’importance de la protection et de la restauration de nos écosystèmes.

Dans son discours, Guterres a souligné que l’humanité dépend étroitement des terres, mais a averti que « un mélange toxique de pollution, de chaos climatique et de perte de biodiversité transforme des terres saines en déserts et des écosystèmes florissants en zones mortes. » Cette dégradation menace directement la capacité de la terre à soutenir les écosystèmes, l’agriculture et les populations humaines.

Les conséquences de cette détérioration sont alarmantes : « Cela entraîne de mauvaises récoltes, des sources d’eau taries, des économies affaiblies et des populations en danger – les plus pauvres étant les plus durement touchées, » a-t-il déclaré. Guterres a également mis en lumière l’impact significatif de l’utilisation des sols sur le changement climatique, soulignant qu’elle est responsable de 11 % des émissions mondiales de dioxyde de carbone.

Honorer les engagements et inverser la tendance

Pour briser ce cercle vicieux, Guterres appelle les pays à honorer leurs engagements en matière de restauration des terres et des écosystèmes dégradés, ainsi qu’à mettre en œuvre pleinement le Cadre mondial de la biodiversité de Kunming-Montréal. Il insiste sur l’importance des plans d’action nationaux pour le climat, visant à mettre un terme à la déforestation et à inverser cette tendance d’ici 2030.

De plus, il souligne la nécessité d’augmenter les financements pour aider les pays en développement à s’adapter aux conditions météorologiques extrêmes, à protéger la nature et à promouvoir le développement durable. Guterres a mis en avant les avantages économiques de ces actions, affirmant que « chaque dollar investi dans la restauration des écosystèmes engendre jusqu’à 30 dollars de retombées économiques. » Cette perspective économique renforce l’argument en faveur d’une action rapide et décisive.

Guterres a lancé un appel à la solidarité mondiale et à l’action collective, déclarant : « Nous sommes la génération Restauration. Ensemble, construisons un avenir durable pour la terre, et pour l’humanité. » Ce message fort rappelle l’importance du rôle collectif dans la protection de la planète et la création d’un avenir résilient et durable pour toutes les générations futures.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Renforcer l’autonomie des filles : la clé de l’éradication du SIDA par l’éducation et les droits à la santé

Aujourd’hui, nous célébrons la Journée internationale de l’enfant africain dan…