Programme Benkadi : une initiative pour un avenir résilient et durable pour les communes de Grand-Popo et d’Athiémè

Les 11 et 12 juin 2024, les communes de Grand-Popo et d’Athiémè ont accueilli des ateliers de renforcement des capacités axés sur les stratégies d’Adaptation basée sur les Écosystèmes (AbE), la gouvernance participative, le lobbying et le plaidoyer. Ces ateliers, organisés dans le cadre du programme BENKADI par l’ONG JVE Bénin, ont rassemblé des acteurs clés, notamment du secteur privé, avec un accent particulier sur l’inclusion des jeunes et des femmes.

À Grand-Popo, sous la direction de Yves Avoce, les participants ont exploré des modules visant à maximiser l’utilisation durable des ressources naturelles. Les discussions ont été riches et fructueuses, avec des échanges d’idées et de solutions pour relever les défis climatiques locaux. Les travaux de groupes et les plénières ont permis de révéler des bonnes pratiques locales d’AbE. Ils ont permis d’aboutir à des propositions concrètes d’initiatives d’AbE à mettre en œuvre au niveau communal.

Mise en place d’une plateforme multi-acteurs de soutien aux initiatives d’AbE

Une Plateforme Locale Multi-Acteurs de soutien aux initiatives d’AbE (PLMA-AbE) a été mise en place. Elle est accompagnée d’une charte qui guidera les actions de la plateforme. Objectif ? Marquer l’engagement des acteurs communaux formés pour la mise en œuvre et le suivi d’initiatives d’AbE au niveau communal. Un comité de pilotage inclusif est créé pour coordonner et superviser les actions de la PLMA-AbE.

Selon Émilienne Ayate, participante et trésorière du comité mis en place, « l’atelier nous a permis de mieux comprendre les enjeux climatiques et de découvrir des stratégies efficaces pour y faire face. » Josué Sossaminou ajoutera que « les sessions sur le lobbying et le plaidoyer étaient particulièrement instructives. Nous avons maintenant les outils nécessaires pour influencer positivement les politiques locales en faveur de l’environnement. »

À Athiémè, les participants ont également exploré des modules pour une utilisation durable des ressources naturelles. Les échanges ont permis de partager des expériences et de développer des solutions adaptées aux réalités locales.

Photo de famille après les activités d’Athiémè

Les ateliers ont renforcé les compétences des participants, jeté les bases d’une coopération durable. Ils marquent une avancée significative dans la lutte contre les impacts du changement climatique à l’échelle communale. Ceci illustre un modèle de gouvernance participative et d’adaptation basé sur les écosystèmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.