Accueil A la une Bénin : le projet « une école propre, un trésor gagné » entame sa 2ème édition

Bénin : le projet « une école propre, un trésor gagné » entame sa 2ème édition

Les ONG des Professionnels et experts pour le renforcement des niveaux d’études et le soutien des œuvres humanitaires (PERNESOH) ; et pour la Nature, la santé, l’éducation, et la formation (NaSEF) ont lancé ce vendredi 30 octobre à Cotonou, la deuxième édition du projet « une école propre, un trésor gagné. » Ils veulent davantage contribuer à la protection de l’environnement à travers des campagnes de salubrité et l’éducation environnementale dans les écoles publiques maternelles, primaires, secondaires et supérieures du Bénin.

Après la réussite de la première édition ayant permis de récompenser les vingt (20) meilleures écoles issues des différentes évaluations, les ONG PERNESOH et NaSEF relancent l’initiative au cours de l’année scolaire 2020-2021, afin d’inculquer la culture de la protection de l’environnement dès la base. La deuxième édition du projet « une école propre, un trésor gagné » a été lancée à l’école primaire publique (EPP) Vossa-Kpodji. Elle regroupe au total deux cent (200) écoles primaires publiques (EPP), cinquante (50) collèges d’enseignement général (CEG) et cinq (05) universités en compétition dans 7 différents départements du Bénin.

Critères de sélection

En cette occasion, le Coordinateur national Brice Nonvidé a présenté les objectifs phares du projet : « inciter les apprenants, enseignants et les bonnes dames au strict respect des règles d’hygiène et à l’installation d’espaces verts dans les écoles ; et éduquer les apprenants et autres acteurs des lieux d’intervention afin qu’ils aient de meilleures informations pour la protection, le respect et l’assainissement de leurs cadres éducatifs. »

Pour favoriser la mise en pratique des règles d’hygiène et d’assainissement, une évaluation des écoles ciblées sera organisée suivant les différentes catégories afin de faire ressortir les meilleures : maternelle, primaire, secondaire et universitaire. Avec le soutien du ministère du cadre de vie et du développement durable, les meilleures écoles seront primées et promues.

Elles seront évaluées selon les critères : une école verte totalement dépourvue d’ordures et de sachets, une école avec des cantines scolaires ou universitaires propres, une école avec des toilettes scolaires ou universitaires propres et une école avec des salles de cours et des bâtiments bien propres, bien peints et bien aérés.

Point focal du projet

Au cours du lancement du projet, le Secrétaire national du projet Edmond Kakessa a procédé à l’éducation environnementale des apprenants et à l’installation des conseillers ambassadeurs. Après cela, le trésorier national Régis Hounsavi a conduit une séance d’information, d’éducation et de communication pour le changement de comportement à l’endroit des bonnes dames. L’innovation pour cette deuxième édition est l’installation d’un point focal dans chacune des écoles ciblées.

Composée d’élèves ambassadeurs, d’enseignants, de bonnes dames et de parents issus de l’association  des parents d’élèves, le point focal représentera le projet au niveau de chaque école. Sa mission consiste entre autres à veiller à la propreté et à l’hygiène de toute l’école, organiser et conduire des séances de salubrité au sein des écoles et sensibiliser périodiquement les différents acteurs intervenants dans l’école sur les aspects qui touchent à la propreté.

Au terme de la cérémonie, l’équipe de pilotage en synergie avec les apprenants, a balayé l’ensemble du complexe. Les dirigeants administratifs ont par la même occasion, reçu le guide de fonctionnement des points focaux du projet.

Michaël Tchokpodo

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par La rédaction
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Bénin : lancement de la 7ème édition de la Conférence annuelle du karité sous de bons auspices

Le Ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, Gaston Dossouhoui, a procédé ce …