Accueil A la une « Je suis satisfaite de la prise en charge de mon enfant »

« Je suis satisfaite de la prise en charge de mon enfant »

Des patients de fentes labio-palatines manifestent joie et reconnaissance suite à la prise en charge complète et gratuite dont ils ont bénéficié de la part de l’ONG Smile Train.

« Lorsque j’ai accouché ma fille et qu’on a constaté l’anomalie, je suis retournée au Centre hospitalier départemental (CHD) de Parakou qui m’a orienté vers l’ORL. A ce niveau, ils m’ont indiqué qu’un spécialiste à N’Dali s’occupait exclusivement de ces cas », narre Henriette Aladagbé, mère d’un enfant de 18 mois atteint de fente labio-palatine. A N’Dali, localité située à 474km de Cotonou, la capitale économique du Bénin, elle se rend au Centre Médico-Social Luc au Jourdain, un des partenaires de l’ONG Smile Train.

Là, dame Aladagbé a rejoint d’autres patients venus des hameaux du septentrion, enfants comme personnes âgées, pour corriger « le sort » que la nature leur a jeté. « J’ai toujours pensé que c’est comme ça que Dieu m’a créé, confesse Bio Ramath, mère de 26 ans. Je ne savais pas qu’il y avait un traitement avant d’avoir connu l’ONG Smile Train. Alors, je me cachais parce que j’avais honte de mon état. »

Prise en charge complète et gratuite

En effet, les fentes labio-palatines sont des malformations faciales congénitales qui atteignent la lèvre supérieure, le seuil nasal, l’arcade alvéolaire, le palais osseux et le voile musculaire du palais. D’origine génétique ou liées à la prise de certains médicaments ou une carence en acide folique, les fentes présentent des formes qui affectent l’esthétique du visage et la parole. Elles nécessitent une prise en charge allant de l’accompagnement psychologique, à la chirurgie, en passant par la prise en charge nutritionnelle, orthophonique et orthodontique.

Survenant généralement chez des patients en milieux indigents, ces derniers n’ont souvent pas les moyens de se soigner et négligent la prise en charge. Mais Smile Train, une organisation américaine à but non lucratif, fait œuvre de bienfaisance en offrant une chirurgie corrective aux personnes souffrant de fentes labiales et palatines. Cette prise en charge complète et gratuite va jusqu’au transport, l’hébergement et la restauration des patients vivant à distance des centres de traitement dédiés.

« Ma façon de parler s’améliore »

A N’Dali, l’équipe de chirurgiens en place procède aux opérations. « Il est très important d’opérer les enfants qui souffrent des différentes sortes de fentes et qu’ils soient pris en charge assez tôt pour éviter de graves séquelles. Je suis satisfaite de la prise en charge de ma fille », avoue Henriette Aladagbé. Après les chirurgies, des séances de rééducation sont organisées à l’instar de celle du 25 au 27 mai 2021. C’était un camp de sensibilisation des parents sur la prise en charge orthophonique des fentes labiales et palatines. Il a permis de réévaluer et de rééduquer les patients dont les séances orthophoniques ont démarré en septembre dernier.

« Grâce à Smile Train, ma façon de parler s’améliore progressivement », reconnaît Bio Ramath dans son patois. « Je suis content de pouvoir parler correctement. Je vais montrer aux personnes qui se moquaient de moi que c’est maintenant fini », se réjouit pour sa part Bani Amadou, un jeune-homme de 25 ans qui s’apprête à convoler en justes noces avec sa bien-aimée.

Au cours de ce camp, les patients ont été entraînés aux méthodes de rééducation. Ils pourront continuer à s’exercer chez eux pour avoir une oralité plus audible. « Nous allons essayer de reproduire ces gestes à la maison. N’étant pas notre métier, cela ne va pas être facile mais on va s’y mettre », promet dame Aladagbé.

Michaël Tchokpodo

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par La rédaction
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Climat : le Groupe de la Banque mondiale a mobilisé 31,7 milliards de dollars en 2022

Le Groupe de la Banque Mondiale a mobilisé, au cours de l’exercice 2022, 31,7 millia…