Accueil A la une Bénin : l’invite de l’UE pour l’engagement environnemental du secteur privé

Bénin : l’invite de l’UE pour l’engagement environnemental du secteur privé

La délégation de l’Union Européenne au Bénin a organisé le jeudi 15 septembre 2022, un panel sur l’engagement du secteur privé dans la protection de l’environnement. Une initiative qui entre dans le cadre de la célébration de Semaine de la diplomatie climatique.

Réfléchir sur l’engagement du secteur privé pour la préservation de l’environnement et voir ensemble quelles sont les principales actions à entreprendre ensemble pour un avenir meilleur. Tel est l’objectif principal ayant réuni chefs d’entreprises du secteur privé et représentants des entreprises membres de la Chambre de Commerce et d’Industrie du Bénin et de la Chambre de Commerce Européenne du Bénin, jeudi 15 septembre 2022.

Lire : Semaine de la Diplomatie Climatique au Bénin : agir pour un monde meilleur

En effet, selon le Chef de Coopération de la Délégation de l’Union Européenne au Bénin, Joël Neubert, ce panel débat organisé dans le cadre de la Semaine de la diplomatie climatique entend être un moment de réflexion sur l’engagement du secteur privé pour la préservation de l’environnement. « A moins de deux mois de la COP27 qui aura lieu cette année, en novembre, en Egypte, nous souhaitons lancer une réflexion sur le thème de l’engagement que le secteur privé prend ou souhaite prendre pour la préservation de l’environnement au Bénin », a-t-il fait savoir. Aussi, voudra-t-il que cela puisse permettre de « voir ensemble quelles sont les principales actions que nous pouvons tous entreprendre pour un avenir meilleur ».

Points de vue croisés

Face aux défis qui s’imposent désormais aux entreprises dans la lutte pour la préservation de l’environnement, Oloufounmi Koucio, fondateur et Directeur Exécutif de Zed-Motors pense qu’il faut réduire le coût de carbone. Une solution salvatrice est la fabrication est la mise sur le marché des motos électriques. Fohla Mouftaou, Co-fondateur de Green Keeper Africa n’en dira pas moins et notifie quant à lui, qu’il est important pour les entreprises de réfléchir à créer de la valeur. Cela nécessite néanmoins l’accompagnement des partenaires techniques et financiers.

A en croire le Directeur des Relations Extérieures du Service juridique et des Contentieux de la Société de Béninoise de Brasserie (SOBEBRA), Rodolphe Adanzounon, les préoccupations majeures de la SOBEBRA pour un développement durable au Bénin sont l’amélioration de son efficacité énergétique, la réduction de son impact environnemental et la gestion responsable de ses ressources en eau et de ses déchets. A ce titre, la société s’est fixée comme objectif d’atteindre d’ici à 2025, zéro déchet non recyclé.  Dans son programme de reboisement pluri intensif, elle a  mis en 2021,  sous terre jusqu’à 5000 plants.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par La rédaction
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Climat : le Groupe de la Banque mondiale a mobilisé 31,7 milliards de dollars en 2022

Le Groupe de la Banque Mondiale a mobilisé, au cours de l’exercice 2022, 31,7 millia…