Accueil A la une La BAD alloue 20 millions $ pour soutenir les énergies renouvelables en Afrique subsaharienne

La BAD alloue 20 millions $ pour soutenir les énergies renouvelables en Afrique subsaharienne

La Banque africaine de développement (BAD) a approuvé une prise de participation de 20 millions de dollars américains dans « Evolution Fund III ». Un fonds panafricain de capital-investissement spécialisé dans les énergies renouvelables.

20 millions de dollars pour soutenir l’investissement dans les énergies non fossiles. C’est la somme totale approuvée par le conseil d’administration de la Banque africaine de développement dans Evolution Fund III.

En effet, l’Evolution Fund III a pour ambition d’élargir sa portée géographique et technologique afin d’intégrer l’Afrique du Nord ainsi que plusieurs pays d’Afrique subsaharienne. De même que des modèles commerciaux d’énergie décentralisée comme facteur clé d’atténuation des changements climatiques et de transition énergétique.

Le soutien de la Banque va ainsi contribuer à produire 2 162 mégawatts supplémentaires d’énergie renouvelable, à réduire les émissions de CO2 de 1,8 million de tonnes et favoriser une croissance verte et durable à travers l’Afrique. Il va faciliter la création de 2 480 emplois à temps plein, en s’appuyant sur les résultats obtenus par les fonds Evolution I et II qui ont généré environ 1 309 emplois, dont 22 % occupés par des femmes.

Eclairer et alimenter l’Afrique en énergie renouvelable

Selon Kevin Kariuki, vice-président de la Banque africaine de développement chargé du Complexe électricité, énergie, changement climatique et croissance verte, la Banque s’engageait à renforcer son portefeuille de projets d’énergie renouvelable et à encourager l’investissement privé dans des solutions énergétiques renouvelables et efficaces.

L’investissement de la Banque dans Evolution Fund III s’aligne sur ses objectifs opérationnels, les « High-5 », en particulier l’objectif d’ « éclairer l’Afrique et de l’alimenter en énergie », dans le cadre de son « New Deal » sur l’énergie pour l’Afrique, nous apprend le média Le nouveau manager.

À en croire Christopher Clarke, co-directeur associé d’Inspired Evolution, « la Banque africaine de développement a toujours soutenu Inspired Evolution depuis 2010 et ce troisième engagement de capitaux témoigne de notre partenariat de confiance qui s’est établi dans la réalisation des objectifs climatiques de la Banque pour l’Afrique. »

La BAD et les partenaires du nouveau fonds vont continuer à fournir du capital de croissance et des fonds propres d’infrastructure pour soutenir l’énergie renouvelable et durable. Ils vont se concentrer sur la décarbonisation, la décentralisation et la numérisation comme stratégies clés d’atténuation des changements climatiques et de transition énergétique.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par La rédaction
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Climat : le Groupe de la Banque mondiale a mobilisé 31,7 milliards de dollars en 2022

Le Groupe de la Banque Mondiale a mobilisé, au cours de l’exercice 2022, 31,7 millia…