Accueil A la une Le Bénin adopte une nouvelle politique forestière

Le Bénin adopte une nouvelle politique forestière

Le gouvernement béninois a adopté une politique forestière jusqu’en 2032. La décision a été prise ce mercredi 22 février 2023 en Conseil des ministres.

Le Bénin a adopté une politique forestière sur les dix prochaines années. Selon le compte rendu, cette adoption vient mettre à jour la politique forestière existante. Il s’agit de redéfinir les objectifs, les instruments et les actions pour pouvoir mettre en place une gestion conservatoire soutenue et durable des forêts au profit du développement durable.

Aussi, permettra-elle la sécurité alimentaire et le bien-être des populations rurales. Ceci, à cause du rythme accéléré des dégradations environnementales des écosystèmes forestiers naturels.

Parvenir à cela « appelle à la révision en profondeur de la politique forestière, pour l’arrimer à la nouvelle vision de développement socioéconomique, aux fins d’engager une politique sectorielle plus favorable à la gestion durable des ressources forestières », fait savoir le compte rendu.

Les raisons de cette révision

De l’analyse de la réglementation forestière en vigueur, des constats ont été faits. Il s’agit entre autres de l’expiration de la politique forestière adoptée en 1994 et son inadaptation à la situation actuelle du pays, l’insuffisance des multiples efforts engagés en vue d’élaborer une politique forestière rénovée, les multiples prélèvements faits sur les produits forestiers au mépris des taxes prévues par la fiscalité forestière actuelle. On note également la persistance de la menace croissante des phénomènes naturels extrêmes liés aux changements climatiques sur les ressources naturelles et forestières.

Cette nouvelle politique forestière est le fruit des travaux de la Commission nationale de réforme du secteur forestier. Une commission mise en place par le gouvernement dans la recherche d’une solution à la sauvegarde du patrimoine forestier.

Ce document fait mention qu’« à l’horizon 2040, les espaces forestiers du Bénin sont restaurés, conservés et gérés durablement pour remplir leurs multiples fonctions en faveur de l’économie, de la société, de l’environnement et du climat ».

Il traduit la volonté de disposer d’un cadre de vie décent, propice au bien-être durable des populations et au développement des activités économiques. Il confirme la nécessité d’éviter l’accentuation de la dégradation forestière actuellement observée avec des conséquences fâcheuses, l’accélération de la fragilisation des écosystèmes naturels, de la désertification et du réchauffement climatique ainsi que la détérioration du cadre de vie et l’aggravation de la pauvreté.

De façon générale, cette politique vise à améliorer d’ici 2027, la qualité de la gouvernance du secteur forestier sur tous les plans puis à préserver, à partir de 2030, la biodiversité dans la totalité des espaces forestiers. En l’adoptant, le Conseil a instruit le ministre du Cadre de vie et du Développement durable, en collaboration avec les autres ministres concernés, pour en assurer la vulgarisation ainsi que la mise en œuvre effective.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Smile Train et le Kids Operating Room visent à réduire les empreintes de carbone grâce à des blocs opératoires pédiatriques solaires

Alors que le monde entier commémore la Journée de la Terre, Smile Train, la plus grande or…