Accueil A la une En RDC, Bob Benza conçoit des poubelles à base de plastiques recyclés

En RDC, Bob Benza conçoit des poubelles à base de plastiques recyclés

Avec ses amis étudiants volontaires, Bob Benza collecte et travaille les déchets en atelier pour les transformer en poubelles. C’est de cette manière que le jeune passionné de l’environnement, à l’instar de Nnaedozie George Idoko au Nigeria, entend débarrasser les rues de Kinshasa des tonnes de déchets plastiques qui les jonchent, et équiper la capitale RDC de poubelles. 

Reçu mercredi 12 avril 2023 sur RFI dans l’émission « LA VIE ICI », Bob Benza, l’initiateur de ce projet a évoqué les futurs défis qu’ils (son groupe et lui) sont appelés à relever dans l’accomplissement de leurs tâches. « Nous voulons d’abord avoir les moyens pour légaliser notre structure. Nous voulons également améliorer la gestion des déchets solides dans la ville province de Kinshasa par des innovations scientifiques et techniques ».

En effet, le projet du jeune Congolais Bob Benza connait une ascension fulgurante. Les Poubob sont adoptés et font le quotidien de la communauté universitaire de Kinshasa. Depuis sa conception, le recteur de l’Université de Kinshasa s’en est procuré à profusion. Plus de 50 Poubob couvrent d’ores-et-déjà ladite Université. Le recteur entend sensibiliser d’une part les étudiants sur les gestes éco-citoyens et écoresponsables et d’autre part, encourager ces jeunes à poursuivre dans cette dynamique ; celle de maintenir les espaces publics propres, gage d’un environnement sain et aéré.

A ce jour, plus de 300 Poubob sont disposés dans la ville province de Kinshasa. Pour Bob Benza, l’initiative part d’un double constat. D’abord, le rejet par les populations dans la nature des « déchets n’importe où ». Ensuite, la politique des gouvernants en déphasage avec la vision de maintenir les villes propres. Selon lui, le pays ne dispose pas assez de « centres d’enfouissements publics ». Les poubelles quant à eux se font rares dans la capitale congolaise. Ce qui ne permet pas forcément de trier les déchets à la source, a-t-il déploré sur RFI. C’est pourquoi, « Nous allons partout. Nous collectons les déchets. Et comme on n’a pas de moyens, nous conditionnons ces déchets dans nos sacs que nous transportons dans notre atelier ou nous essayons de trier et de les transformer en poubelle en bouteille plastique dénommée Poubob ».

« Nous voudrions développer cette technologie »

A travers ce projet, l’équipe a réussi à transformer les déchets plastiques en briques autobloquantes et espère d’ailleurs mieux s’aventurer sur ce chantier. « Nous voudrions bien développer cette technologie. C’est une brique comme les briques ordinaires dans la construction de maison mais dans sa composition, il y a la présence de déchets plastiques mais pas en quantité élevée ». Ainsi, ces briques sont plus résistantes que celles qu’on utilise d’ordinaire.

Grâce à ce projet innovant, Bob Benza est désigné pour le prix Afrique solution qui se tiendra l’automne prochain (septembre). Mais le nominé ne se réjouit pas de sitôt. Il nourrit cependant des inquiétudes. « Je me demande par où commencer parce que les pays ne soutiennent pas jusqu’aujourd’hui. Je lance un vibrant message à tous ceux qui peuvent bien vouloir nous aider pour que nous puissions atteindre l’objectif », a souhaité le jeune innovateur.

Ignace Tossou

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

UNICEF : le nouveau Directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Gilles Fagninou, prend fonction au Sénégal

Le nouveau Directeur régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et d…