Accueil A la une La Gambie contrôle les médicaments Indiens avant importation

La Gambie contrôle les médicaments Indiens avant importation

Le gouvernement gambien entend désormais contrôler les entrées illicites de médicaments provenant du continent Asiatique, l’Inde plus précisément. C’est une décision qui fait suite au décès des dizaines d’enfants enregistrés après qu’ils aient consommé des médicaments provenant de l’Inde.

À compter du samedi 1er juillet 2023, toute importation de médicaments Indiens sur le territoire gambien est subordonnée à un contrôle. Telle en a décidé les autorités gambiennes. En effet, plus de 70 enfants sont décédés après avoir consommé des sirops contre la toux, fabriqués en Inde. Les enfants avaient été atteints de sévères lésions rénales qui leur ont été fatales.

Dans une lettre adressée le 15 juin au directeur général du contrôle des médicaments de l’Inde, Rajeev Singh Raghuvanshi, le directeur exécutif de l’Agence de contrôle des médicaments (MCA) gambien, Markieu Janneh Kaira a expliqué le bien-fondé de cette décision. À l’en croire, elle vise à « résoudre les problèmes liés aux médicaments de qualité inférieure et contrefaits entrant dans le pays ».

Pour ce faire, l’Agence de contrôle des médicaments a délégué Quntrol Laboratories, une société indépendante d’inspection et de test de produits pharmaceutiques basée à Mumbai, pour délivrer un rapport d’inspection et d’analyse appelé Clean Report of Inspection and Analysis (CRIA) pour tous les envois en provenance d’Inde. « Quntrol procédera à la vérification des documents, à l’inspection physique des envois et à l’échantillonnage pour les tests en laboratoire pour chaque envoi », lit- on dans la lettre du directeur de la MCA.

En sus, « si la conformité est établie à tous les niveaux, Quntrol délivrera le document CRIA obligatoire. Si la conformité n’est pas établie en ce qui concerne la qualité du produit, l’envoi sera mis en quarantaine ou saisi par la MCA et les mesures réglementaires nécessaires seront prises. »

Cette mesure s’applique uniquement aux produits pharmaceutiques en provenance de l’Inde, du moins, pour le moment. Car, c’est le seul pays dont les médicaments présentent de graves signes d’anomalies sanitaires. Grand exportateur de produits pharmaceutiques en Afrique, l’Inde détient à plus de 42 milliards de dollars, le marché de médicaments en Afrique.

Ignace Tossou

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Renforcer l’autonomie des filles : la clé de l’éradication du SIDA par l’éducation et les droits à la santé

Aujourd’hui, nous célébrons la Journée internationale de l’enfant africain dan…