Accueil A la une 4,1 millions d’hectares de forêts tropicales primaires disparus en 2022 (Rapport)

4,1 millions d’hectares de forêts tropicales primaires disparus en 2022 (Rapport)

Selon un rapport de l’ONG Global Forest Watch publié ce mardi 27 juin 2023, plus de 4,1 millions d’hectares de forêts tropicales primaires ont disparus en 2022.

En 2022, plus de 4,1 millions de d’hectares de forêts tropicales primaires ont disparus de la surface de la terre. Il s’agit de l’équivalent d’un terrain de football toutes les cinq secondes, renseigne l’ONG en charge de la surveillance et de l’évolution des forêts tropicales, Global Forêts Watch.

À en croire Francis Seymour, membre du WRI, « les chiffres de 2022 sont particulièrement décourageants », en dépit d’un engagement mondial pour mettre fin à la déforestation d’ici à 2030. En effet, les pertes de forêts tropicales ont été plus importantes qu’en 2021. Pour preuve, la déforestation de l’Amazonie, la plus grande forêt mondiale a créé une perte de 43 % pour le Brésil, 13 et 9 % respectivement pour la RDC et la Bolivie.

Vers une mauvaise direction

Les forêts protègent contre le changement climatique car elles absorbent de grandes quantités de dioxyde de carbone. Ainsi, le rapport indique que l’année dernière, 2022, a été une année de fortes émissions de dioxyde de carbone. Pour cause, la diminution des forêts tropicales a entraîné la libération de quelque 2,7 milliards de tonnes de CO2 dans l’atmosphère, soit l’équivalent des émissions fossiles annuelles de l’Inde.

Par ailleurs note l’étude du Global Forest Watch, les pertes de forêts étaient supérieures de plus de 10 000 km² en 2022 à ce qui serait nécessaire pour mettre fin à la déforestation d’ici à 2030. Ainsi avec plus de 41 000 km² décimés dans le monde, 2022 serait la quatrième année la plus dévastatrice pour les forêts primaires depuis deux décennies.

C’est pourquoi, se désole le directeur du programme forestier du WRI, Rod Taylor, « nous sommes loin du compte et nous allons dans la mauvaise direction ».

Le rapport de l’ONG Global Forest Watch vient un peu comme pour tirer sur la sornette d’alarme et attirer l’attention de la population mondiale sur l’objectif de développement durable (ODD15) des Nations Unies. Lequel préconise, la protection de la faune et de la flore terrestre, à travers notamment la lutte contre la déforestation et la désertification.

Ignace Tossou

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Botswana : Solarcentury Africa et ENRC s’associent pour un projet solaire de 100 MW

Solarcentury Africa et Energy & National Resource Corporation (ENRC) du Botswana ont d…