Accueil A la une Yves Testet : « Umuganda Francophone est une initiative citoyenne où chacun contribue à assainir son environnement »

Yves Testet : « Umuganda Francophone est une initiative citoyenne où chacun contribue à assainir son environnement »

L’initiative Umuganda francophone a pris son envol au Bénin, mobilisant les citoyens autour d’une action collective visant à préserver l’environnement et à créer des espaces de vie plus sains. Le chargé de communication de l’IFDD/OIF (Institut de la Francophonie pour le développement durable, organe subsidiaire de l’Organisation internationale de la Francophonie) Yves Testet nous en dit plus.

Lancée par la Secrétaire générale de la Francophonie en mai 2022, l’initiative Umuganda francophone s’inspire du concept rwandais éponyme qui a suscité de nombreuses actions similaires à travers les pays francophones.

L’objectif principal d’Umuganda francophone est de sensibiliser et de mobiliser les citoyens, en particulier les jeunes, à la cause environnementale. Chaque individu est encouragé à contribuer à l’amélioration de son milieu de vie en réalisant des actions concrètes. Qu’il s’agisse de reboisement, de plantation de végétaux ou de ramassage de déchets, chaque geste compte dans la préservation de notre environnement commun.

Le Bénin, en tant que pays hôte de la 8e Rencontre des Points Focaux développement durable de la Francophonie, a accueilli naturellement l’initiative Umuganda francophone. Lors de la visite de la délégation de l’IFDD-OIF à Cotonou, cette initiative a été présentée comme une opportunité pour le pays de s’engager activement dans la protection de son environnement.

Au fil des années, les actions menées dans le cadre d’Umuganda francophone ont déjà montré des résultats positifs. Des pays tels que le Rwanda, les Seychelles, le Togo, les Comores et le Sénégal ont organisé des Umugandas francophones, mobilisant des centaines de jeunes et contribuant à la plantation de milliers de plants dans les espaces urbains.

Créer un environnement plus sain !

À en croire le chargé de communication de l’IFDD/OIF Yves Testet, « ces actions de reboisement permettent de contrer la dégradation des sols, de lutter contre l’érosion et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Parallèlement, le ramassage des déchets contribue à rendre les milieux de vie plus sains pour tous », précise-t-il.

Umuganda francophone ne peut atteindre ses objectifs sans une collaboration étroite avec les autorités locales et d’autres organisations. Des partenariats sont mis en place avec les autorités locales pour assurer le soutien et l’accompagnement nécessaires à la réalisation des actions. De plus, l’appui des représentations extérieures de l’OIF et des ONG locales est essentiel pour garantir l’entretien et l’arrosage des sites afin d’assurer leur pérennité.

L’initiative Umuganda francophone est une véritable opportunité pour les citoyens francophones de s’impliquer activement dans la préservation de l’environnement et de construire un avenir durable pour les générations futures. « L’initiative Umuganda est une initiative citoyenne où chacun contribue à rendre son milieu de vie, son environnement plus sain. Chaque petit geste compte ! », renchérit le chargé de communication.

Pour réaliser ses objectifs, Umuganda francophone « sensibilise et mobilise des jeunes à la cause environnementale grâce à une activité collective et rassembleuse, avec grande visibilité. Elle fait réaliser aux jeunes qu’ils sont partie prenante pour créer autour d’eux un environnement plus sain. »

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

UNICEF : le nouveau Directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Gilles Fagninou, prend fonction au Sénégal

Le nouveau Directeur régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et d…