Accueil A la une Assurance maladie obligatoire : les parties prenantes informées sur le contenu du décret d’application

Assurance maladie obligatoire : les parties prenantes informées sur le contenu du décret d’application

Le gouvernement du Bénin a tenu une rencontre avec les responsables du patronat, les syndicats et les assureurs ce mardi 18 juillet 2023 à Cotonou. Objectif, Présenter aux différentes parties prenantes, le contenu du nouveau décret portant assurance maladie obligatoire en république du Bénin.

Adopté en conseil des ministres du mercredi 21 juin 2023, le décret d’application de la loi 2020-37 relative à la protection de la santé des personnes rendant obligatoire l’Assurance maladie a une fois encore été au cœur des échanges entre le gouvernement et les acteurs de la société civile.  

Avec les responsables du patronat béninois, le Conseil national des employeurs du Bénin et les représentants de l’association des sociétés d’assurance et des responsables des confédérations et centrales syndicales, il a été passé en revue, les tenants et les aboutissants d’un décret dont le contenu échappe au commun des béninois. En effet, le cap a été mis sur les observations faites par ces différents acteurs en prélude à l’adoption des textes. Il a également été question d’expliquer les avantages qui découlent de certaines options du gouvernement qui ne tiennent pas forcément compte de leurs aspirations.

A cette séance d’harmonisation, les ministres de la santé et celle des affaires sociales et de la micro finance ont mesuré la portée d’une loi qui vise à opérer une révolution historique dans le secteur de la santé au Bénin. Benjamin Hounkpatin et sa collègue ont exprimé au nom du gouvernement de Patrice Talon leur disponibilité à faire en sorte que dans sa mise en œuvre, aucune partie ne soit laissée pour compte, ou sujet à des préjudices.  

Par ailleurs, les questions de la prise en charge des retraités du secteur privé, le nombre d’enfants minimum à prendre en charge, la survie des Petites et Moyennes Entreprises (PME), le contenu du panier de soins de base ont été soulevées par les partenaires. Les interventions respectives des ministres ont suffi pour dissiper les inquiétudes et convaincre les participants.

In fine, le gouvernement reste ouvert à toute possibilité de réajustement au fur et à mesure de la mise en œuvre de la politique au regard de l’équilibre à observer au niveau de l’équation action sociale et soutenabilité.

Ignace Tossou

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Qualité de l’eau en Afrique : les 6 recommandations cruciales de l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a émis six recommandations à l’inten…