Accueil A la une Afrique du Sud : une voiture électrique alimentée par une pile à combustible à hydrogène vert

Afrique du Sud : une voiture électrique alimentée par une pile à combustible à hydrogène vert

Dans le cadre d’un partenariat entre le géant sud-africain de la chimie Sasol, la filiale sud-africaine du constructeur automobile japonais Toyota et celle du groupe industriel américain Air Products, une voiture électrique alimentée par une pile à combustible à hydrogène vert a vu le jour. L’engin a été présenté lors du Smart Mobility Africa Summit qui vient de s’achever à Johannesburg en Afrique du Sud.

Sasol, le géant sud-africain de la chimie a démontré récemment le fruit de sa collaboration avec Toyota South Africa Motors (TSAM) et Air Products South Africa (APSA). Il s’agit du Toyota Mirai de deuxième génération (FCEV), une voiture électrique alimentée par une pile à combustible à hydrogène vert.

« La FCEV est alimentée par de l’hydrogène produit par Sasol à partir d’une centrale solaire photovoltaïque de 3 MWc. Ce parc sera complété par un approvisionnement de 69 MW d’énergie renouvelable provenant d’un parc éolien dans la province du Cap-Oriental en 2024, afin d’augmenter la production à 3 500 tonnes par jour », explique Priscillah Mabelane, vice-présidente exécutive de Sasol en charge de l’Énergie.

Décarboner l’économie sud-africaine

À en croire Sasol, l’hydrogène est distribué à travers une technologie fournie par Air Products. Il s’agit d’une alternative durable qui peut décarboniser le secteur des transports en électrifiant les camions long-courriers, les bus et les flottes minières. Une avancée considérable dans le développement du transport durable en Afrique du Sud. Ceci, grâce au constructeur Toyota qui fait partie des pionniers dans le développement de la mobilité à l’hydrogène au niveau mondial. Le géant japonais fait de la recherche sur cette technologie depuis 1992.

Le partenariat entre TSAM et Sasol a été signé en 2021. Objectif, développer un corridor de transport et étendre la démonstration à un projet pilote utilisant l’un des principaux corridors de fret d’Afrique du Sud, notamment la route nationale numéro 3 (N3) entre Durban et Johannesburg, pour les camions roulant sur de longues distances, alimentés à l’hydrogène vert.

Ignace Tossou

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Smile Train et le Kids Operating Room visent à réduire les empreintes de carbone grâce à des blocs opératoires pédiatriques solaires

Alors que le monde entier commémore la Journée de la Terre, Smile Train, la plus grande or…