Accueil A la une Burundi : le BAD accorde un financement de 13,15 millions $ pour l’eau

Burundi : le BAD accorde un financement de 13,15 millions $ pour l’eau

À quatre mois du lancement du Projet d’appui au secteur de l’eau et au renforcement de la résilience aux changements climatiques (Paserec) au Burundi, le gouvernement a obtenu un financement de 13,15 millions de dollars. Ce prêt a été accordé le 5 octobre dernier par la Facilité d’appui à la transition (FAT), un instrument financier de la Banque africaine de développement (BAD) dédié aux pays en transition.

Grâce à ce financement, le gouvernement burundais est désormais en mesure de lancer le Paserec, avec une contribution de 1,75 million de dollars de sa part, et une contribution de 170 947 dollars du Centre mondial pour l’adaptation (GCA), une institution panafricaine.

Ce prêt, accordé le 5 octobre 2023, servira à mettre en œuvre la phase 1 du Paserec, dont l’objectif est d’améliorer l’accès à des « services sécurisés d’eau potable, d’assainissement durable et d’hygiène résilients au climat » pour plus de 1,27 million de Burundais.

Cette phase du projet permettra la réalisation de 18 systèmes d’approvisionnement en eau alimentés à l’énergie solaire dans plusieurs provinces, notamment Cankuzo, Bubanza, Ruyigi, Rutana, Cibitoke, Kayanza et Gitega. De plus, plus de 750 latrines et dispositifs de lavage des mains seront construits, et plus de 315 000 habitants seront sensibilisés aux avantages de ces pratiques.

Le Paserec 1 soutiendra également la réalisation de 4 500 branchements individuels et contribuera à l’élaboration de projets d’investissements climato-résilients dans les provinces de Gitega, Mwaro et Kayanza, ainsi qu’à l’élaboration d’un plan d’investissements comprenant toutes les études techniques et d’impacts environnementaux et sociaux nécessaires en vue d’une éventuelle phase 2 du programme.

Il est important de noter que les changements climatiques augmentent les risques liés à l’eau, notamment pour les infrastructures d’adduction d’eau, d’assainissement et d’hygiène (Wash), tels que les systèmes d’assainissement endommagés ou les inondations des stations de pompage des égouts. Les travaux du Paserec 1 devraient débuter en janvier 2024.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Smile Train et le Kids Operating Room visent à réduire les empreintes de carbone grâce à des blocs opératoires pédiatriques solaires

Alors que le monde entier commémore la Journée de la Terre, Smile Train, la plus grande or…