Accueil A la une L’appel de l’ONUSIDA à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida

L’appel de l’ONUSIDA à l’occasion de la journée mondiale de lutte contre le Sida

En prélude à la journée mondiale de lutte contre le Sida, l’ONUSIDA exhorte les gouvernements à déléguer le leadership aux communautés, soulignant que la fin du Sida d’ici 2030 dépend de leur pleine mobilisation et du soutien nécessaire.

Le nouveau rapport de l’ONUSIDA, intitulé « Confier le leadership aux communautés », présenté à Londres, met en lumière le rôle crucial des communautés dans la lutte contre le VIH. La directrice exécutive de l’ONUSIDA, Winnie Byanyima, affirme que les communautés sont prêtes à guider le chemin vers l’élimination du Sida, mais elles ont besoin de surmonter les obstacles qui entravent leur travail et d’obtenir les ressources adéquates.

Le rapport met en évidence les succès obtenus par les communautés, telles que la réduction significative des coûts du traitement du Vih grâce à leur mobilisation.

Des exemples concrets sont fournis, notamment au Nigeria, où des programmes dirigés par des organisations communautaires ont augmenté de 64 % l’accès au traitement anti-VIH. En République-Unie de Tanzanie, l’accès à des services offerts par des pairs a réduit de moitié le taux d’incidence du VIH chez les travailleurs du sexe.

Des innovations réalisées

Le rapport dévoile également l’innovation au sein des communautés, citant un projet autofinancé en Namibie utilisant des vélos électriques pour fournir des médicaments anti-Vih. Cependant, malgré ces réussites, les communautés font face à des défis tels que le manque de reconnaissance et de financement, ainsi que des attaques dans certaines régions.

Robbie Lawlor, cofondateur d’Access to Medicines Ireland, déclare que les communautés sont le moteur du changement, mais elles ont besoin d’un soutien financier pour lutter pour un monde plus équitable. Le rapport souligne le rôle essentiel des communautés dans la prestation de services anti-Vih, mais regrette que leur financement ait diminué de 31 % à 20 % entre 2012 et 2021.

Solange Baptiste, directrice exécutive de l’International Treatment Preparedness Coalition, souligne que l’action communautaire est cruciale pour contrer le sida, appelant à son intégration dans les plans mondiaux.

Alors que chaque minute compte dans la lutte contre le Sida, l’appel de l’ONUSIDA est clair : les communautés doivent être au cœur des plans anti-Vih, financées adéquatement, et les obstacles à leur leadership doivent être éliminés. La fin du sida d’ici 2030 dépend de l’engagement total envers le leadership des communautés.

Michaël Tchokpodo

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Renforcement du système de santé : le Bénin vers des pôles d’excellence médicale

Le Bénin fait un pas décisif vers l’amélioration de son système de santé avec l’autorisati…