Accueil A la une Dialyse au Bénin : les 12 questions du député Arouna Issiaka au gouvernement

Dialyse au Bénin : les 12 questions du député Arouna Issiaka au gouvernement

Le député Arouna Issiaka demande des explications au gouvernement béninois sur la situation des patients sous dialyse, posant 12 questions lors d’une séance de questions orales avec débat à l’Assemblée nationale.

Le député béninois Arouna Issiaka a soulevé des préoccupations concernant la situation critique des patients sous dialyse dans le pays. Il a posé 12 questions au gouvernement lors d’une session parlementaire, soulignant l’absence de prise en charge depuis 2018, les coûts élevés de la dialyse, et la disparité avec les pays voisins. Le député demande des clarifications sur le nombre de patients, les coûts, les efforts du gouvernement pour réduire les coûts, et les mesures d’accompagnement pour les patients.

Il souligne que la situation des dialysés est devenue préoccupante depuis 2018, avec une absence de prise en charge pour les patients en dehors des fonctionnaires. Le député est consterné par cette situation, rappelant que sous l’administration précédente, tous les Béninois souffrant d’insuffisance rénale étaient pris en charge.

Arouna Issiaka cite des statistiques de l’Association des dialysés, mentionnant environ 470 décès entre 2019 et 2021, attribués à un manque de prise en charge. Il souligne également la disparité des coûts de dialyse entre le Bénin et le Togo voisin.

Les 12 questions adressées au gouvernement

Bien que le gouvernement ait exprimé son intention de réduire le coût de la dialyse, le député note qu’aucune action concrète n’a été entreprise depuis la déclaration en février 2023. Arouna Issiaka interpelle le gouvernement à travers 12 questions, abordant des sujets tels que le nombre de patients dialysés, les coûts de prise en charge, la disponibilité des spécialistes, et les mesures d’accompagnement pour les patients.

1- Quel est le nombre total de dialysés enregistrés à la date du 1er novembre 2023 par nos formations sanitaires ? Et combien parmi ces malades arrivent à être pris en charge par des séances de dialyse ?

2- Quel était le coût annuel de la prise en charge par l’état de la dialyse en 2014, en 2015, en 2016, en 2017 et en 2018 ?

3- A ce jour, combien d’agents de l’Etat bénéficient-ils de la prise en charge de l’Etat ?

4- Quel est le nombre de dialysés décédés entre le 1er janvier 2019 et le 1er novembre 2023 d’après les statistiques du Ministère de la Santé ?

5- Pourquoi le gouvernement a-t-il arrêté la prise en charge gratuite des compatriotes autre que les agents de l’Etat ?

6- Le projet ARCH dans son volet assurance prend-t-il en charge les dialysés ? Si non pourquoi ne pas l’intégrer ?

7- Combien coûte une séance de dialyse au Bénin ?

8- Combien de néphrologues existent-ils dans chacun des douze (12) départements du pays ?

9- Combien de centres de dialyse existent-ils dans chacun des douze (12) départements du pays ?

10- Les pesticides, herbicides et engrais comme le glyphosate sont mauvais pour les reins. Pourquoi le gouvernement n’interdit pas le glyphosate comme en Europe ?

11- Le gouvernement envisage-t-il de faire baisser le coût de la dialyse et le ramener à zéro ? Si oui comment ? Si non pourquoi ?

12- Quelles sont les mesures d’accompagnement du gouvernement pour la prise en charge financière, médicale et psychologique de nos compatriotes souffrants ?

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

UNICEF : le nouveau Directeur régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, Gilles Fagninou, prend fonction au Sénégal

Le nouveau Directeur régional de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et d…