Accueil A la une COP 28 : des maires mobilisent 467 millions $ pour la résilience climatique

COP 28 : des maires mobilisent 467 millions $ pour la résilience climatique

Dans le cadre de la COP28 à Dubaï, 250 élus locaux du monde entier se mobilisent pour renforcer la résilience économique et climatique des villes. Leur engagement se concrétise par la collecte impressionnante de 467 millions de dollars lors du Sommet local d’action pour le climat.

De Londres à Freetown en passant par Buenos Aires, 250 élus locaux participent activement à la COP28, démontrant leur engagement collectif en renforçant la résilience économique et climatique des villes. Leur impact est déjà palpable, avec une collecte impressionnante de 467 millions de dollars le 1er décembre 2023. À l’Expo City Dubaï, les maires de diverses régions, d’Afrique à l’Europe en passant par l’Amérique et l’Asie, se font entendre dans des panels axés sur la transition énergétique, l’égalité des genres et le transport durable.

Ces thèmes cruciaux visent à assurer une croissance urbaine durable, particulièrement crucial alors que des métropoles mondiales telles que Lagos, Kinshasa, Pékin et New York font face aux retombées économiques du changement climatique. Au-delà des discussions, les élus locaux ont réussi à mobiliser jusqu’à 470 millions de dollars, avec le soutien de fondations telles que Bloomberg Philanthropies, lors du Sommet local d’action pour le climat au village de la COP28, sous la tutelle du C40 Cities Climate Leadership.

Transition équitable en faveur des énergies non fossiles

La coalition internationale des maires, basée au Royaume-Uni, souligne l’urgence d’une transition équitable en éliminant progressivement les combustibles fossiles d’ici 2030 et en intensifiant les investissements urbains directs. Les villes, responsables de plus de 75 % des émissions mondiales de gaz à effet de serre, jouent un rôle crucial pour atteindre les objectifs de l’Accord de Paris et maintenir une température mondiale de 1,5 degrés Celsius.

Les 467 millions de dollars récoltés devraient financer des projets dès 2024, axés sur l’efficacité énergétique, la gestion des catastrophes naturelles, la sécurité alimentaire et des modes de transport plus respectueux de l’environnement, en particulier dans les municipalités africaines. Cette avancée significative depuis la rencontre internationale des maires à Abidjan en 2022, où ils avaient réclamé davantage de financements climatiques, promet des actions concrètes pour lutter contre la crise climatique.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Renforcement en eau potable à Akpakpa et Agblangandan : un projet ambitieux jusqu’en 2025

Le gouvernement béninois a lancé le 11 juin 2024, le Projet de renforcement en eau potable…