Accueil A la une Sierra Leone : le FVC lance un projet ambitieux pour contrer les effets du changement climatique

Sierra Leone : le FVC lance un projet ambitieux pour contrer les effets du changement climatique

En collaboration avec le gouvernement sierra-léonais et l’ONG Save the Children, le Fonds vert pour le climat (FVC) lance un projet ambitieux pour renforcer la résilience face au changement climatique le long des côtes de l’Afrique de l’Ouest.

L’initiative vise à améliorer la planification et l’adaptation des communautés aux impacts climatiques, tout en renforçant leurs moyens de subsistance. Avec l’objectif direct de toucher 260 000 personnes et en bénéficier un million de plus, le projet comprend la conservation et la restauration de 1 500 hectares d’écosystèmes de mangroves essentiels à la protection des côtes et à la biodiversité marine.

En partenariat avec des acteurs locaux, ce projet quinquennal se concentre sur l’amélioration de la sécurité alimentaire et hydrique, le soutien à l’éducation, l’amélioration de l’inclusion sociale, ainsi que sur la santé et le bien-être des populations côtières. Une attention particulière est accordée aux femmes, aux jeunes et aux enfants, particulièrement vulnérables aux impacts du changement climatique. Les efforts englobent le renforcement de la résilience dans plus de 70 écoles et l’amélioration de l’éducation sur le changement climatique.

Le financement de 26,8 millions de dollars provient principalement d’une subvention de 25 millions du Fonds vert pour le climat (FVC), complétée par des contributions de l’Agence de protection de l’environnement (EPA) de la Sierra Leone, du cabinet d’avocats Clifford Chance et de Jersey Overseas Aid. Ce projet, le quatrième de Save the Children avec le FVC et le premier en Afrique subsaharienne, démontre l’engagement international à soutenir les communautés les plus vulnérables face au changement climatique.

Dr Abu Bakar Massaquoi, président exécutif de l’EPA, souligne que le projet offre l’opportunité d’implémenter des solutions innovantes, en exploitant des approches basées sur la nature et des pratiques durables pour renforcer les défenses côtières. La mise en œuvre se fera en partenariat avec l’EPA, les communautés locales et les ONG, suite à des consultations approfondies. L’accord de financement a été signé le 6 mars 2024 lors de la réunion du Conseil d’administration du FVC à Kigali, au Rwanda.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Renforcement en eau potable à Akpakpa et Agblangandan : un projet ambitieux jusqu’en 2025

Le gouvernement béninois a lancé le 11 juin 2024, le Projet de renforcement en eau potable…