Accueil A la une Les médicaments aphrodisiaques, entre plaisir sexuel et risques de santé

Les médicaments aphrodisiaques, entre plaisir sexuel et risques de santé

L’utilisation des médicaments aphrodisiaques est devenue courante pour de nombreuses personnes à la recherche d’un coup de pouce pour leur vie sexuelle. Cependant, l’utilisation excessive et non contrôlée de ces médicaments n’est pas sans risques.

Jean-Eudes, 22 ans, étudiant à l’Université d’Abomey-Calavi témoigne : « les médicaments aphrodisiaques m’ont aidé à retrouver confiance en moi et à être épanoui dans ma vie sexuelle avec ma partenaire.«  A l’instar de Jean-Eudes, pour de nombreuses personnes, les médicaments aphrodisiaques auraient une amélioration significative à leur vie sexuelle.

Selon Docteur Cornélus Ahissou, médecin diplômé d’Etat, des études ont prouvé que ces substances étaient utilisées le plus souvent pour améliorer le plaisir sexuel et la satisfaction, de prolonger les rapports sexuels, de faciliter l’initiation des rapports sexuels. Chez les femmes, “on a des donnés qui prouvent qu’elles ont recours à ces substances pour obtenir des faveurs auprès de leur maris’, a-t-il déclaré.

Etudiante en formation, Sylvie A. avoue que les médicaments aphrodisiaques constituent une option géniale pour décupler le plaisir sexuel. « J’utilise occasionnellement des médicaments aphrodisiaques pour pimenter ma vie sexuelle avec mon partenaire. Cela m’aide à me sentir plus confiante et à vivre des moments intimes passionnants « , a-t-elle fait savoir.

Dans une étude réalisée à Cotonou dans le cadre de son doctorat en 2023, Dr Cornélus Ahissou a noté différents motifs d’utilisation des médicaments au sein de la jeunesse. Les raisons étaient par exemple pour “stimuler le désir”, “améliorer la performance”, “prolonger le rapport” ; ou encore “pour le fun” et “on m’y a forcé.

« Les jeunes en font usage alors qu’ils n’en ont pas besoin »

Cette utilisation régulière des médicaments aphrodisiaques comporte des risques. Pour Cornélus Ahissou, ils sont conçus pour être utilisés de manière sporadique et sous surveillance médicale. Une utilisation quotidienne ou excessive peut entraîner des problèmes de dépendance et des effets secondaires graves.

Ce sont des produits conçus par la médecine et les complexes pharmaceutiques pour aider les patients parce qu’à un certain âge, certaines pathologies comme le diabète ou l’hypertension artérielle ou l’insuffisance rénale peuvent avoir des pathologies liées à l’érection chez l’homme. Donc la médecine a prévu des médicaments pour aider ces patients-là ’’, explique-t-il.

A ces facteurs, s’ajoutent d’autres tels que la ménopause chez la femme. Il peut également se développer de nombreuses dysfonctions sexuelles.  » Malheureusement, les jeunes en font usage alors qu’ils n’en ont pas besoin, déplore Dr Cornélus Ahissou. Le tramadol est un médicament utilisé pour calmer les douleurs mais qui a un effet psychotrope c’est-à-dire qui agit sur le psychisme. Il provoque une désinhibition et une lenteur dans la transmission de l’information nerveuse. Ce qui peut faire que le rapport sexuel est plus facilement initié et également peut durer dans le temps.

Certains utilisateurs s’en rendent compte et en parlent. Un cadre de l’administration publique ayant requis l’anonyme laisse entendre : «  les médicaments aphrodisiaques ont vraiment amélioré ma vie sexuelle. Je les utilise de temps en temps pour surprendre ma partenaire. Cependant, j’ai ressenti des effets secondaires comme des maux de tête et des palpitations cardiaques, ce qui est inquiétant.« 

La dépendance psychologique

L’utilisation quotidienne peut entraîner une dépendance psychologique, comme l’explique Thomas, 32 ans et conducteur de taxi-moto : «  J’ai commencé à utiliser ces médicaments pour lutter contre la dysfonction érectile, mais au fil du temps, j’en suis devenu dépendant. Maintenant, je me sens anxieux à l’idée de ne pas en avoir sous la main. C’est devenu un fardeau (propos traduits de la langue fon en français) « . Selon le médecin, cette dépendance psychologique est un risque majeur : «  Lorsque vous vous habituez à dépendre des médicaments pour des performances sexuelles, votre estime de soi peut en souffrir. Vous pouvez devenir anxieux et stressé à l’idée de ne pas en avoir à disposition.« 

L’abus de médicaments aphrodisiaques expose également à des risques médicaux. Dr. Cornélus met en garde contre ces effets secondaires :  » Ces médicaments ne sont pas anodins. Ils peuvent provoquer des problèmes cardiaques, des troubles de la vision, des étourdissements, et d’autres complications médicales graves.«  L’utilisation abusive de ces médicaments ne résout pas les problèmes sous-jacents. Au lieu de traiter les causes de la dysfonction érectile, les médicaments aphrodisiaques ne font que masquer temporairement les symptômes.

L’utilisation abusive des médicaments aphrodisiaques, bien qu’elle puisse apporter des améliorations temporaires à la vie sexuelle, comporte des risques significatifs. Dr. Cornélus Ahissou conseille :  » il est essentiel de consulter un professionnel de la santé, de préférence un urologue pour l’homme, un gynécologue pour la femme et un sexologue pour les deux sexes, avant de recourir à ces médicaments. Comprendre les risques, chercher des alternatives et rechercher des solutions durables est la voie à suivre pour une vie sexuelle saine ”.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Le Sénégal crée une autorité de gestion de l’eau

Le Président sénégalais, Bassirou Diomaye Diakhar Faye a annoncé la création d’une a…