Accueil A la une Lutte contre le paludisme : le REPEL Malaria en conclave au Bénin

Lutte contre le paludisme : le REPEL Malaria en conclave au Bénin

La deuxième réunion du Réseau parlementaire régional sur l’élimination du paludisme dans la région de la CEDEAO (REPEL Malaria) a été ouverte le lundi 25 mars 2024 à Cotonou.

Le paludisme reste la principale cause d’admission hospitalière, touchant principalement les femmes et les enfants. Il demeure la principale cause de décès chez les enfants de moins de cinq ans. Malgré qu’elle ne constitue que 10% de la population mondiale, la région de la CEDEAO est fortement touchée par le paludisme, avec environ 120 millions de cas et 323 000 décès signalés pour l’année 2022.

Conscientes de ce fardeau disproportionné, l’Organisation Ouest Africaine de Santé (OOAS), l’Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (ALMA) et le partenariat RBM, pour mettre fin au paludisme, ont lancé le REPEL Malaria à Accra en mars 2022, reconnaissant le rôle crucial des hommes politiques dans la lutte contre le paludisme.

Dr. Sombié Issiaka, représentant le Directeur général de l’OOAS, a exprimé sa gratitude envers les autorités béninoises pour leur soutien et a souligné l’objectif du réseau. Selon lui, il s’agit de défendre les politiques et actions de lutte contre le paludisme dans la région. Il a également souligné l’engagement de l’OOAS à soutenir le réseau dans ses activités. Certifié exempt de paludisme par l’OOAS, le Cap-Vert sert d’exemple à suivre pour d’autres pays de la région. Dr. Sombié Issiaka espère que d’autres pays leur emboîteront le pas.

Champion de la lutte contre le paludisme

Sybille Assavèdo, Directrice adjointe de cabinet et représentante du Ministre de la santé, a souligné le défi continu que représente le paludisme pour la région ouest-africaine malgré les efforts des gouvernements. Les parlementaires béninois ont été actifs dans le soutien des programmes nationaux de lutte contre le paludisme depuis la création du réseau. Elle a également mis en avant l’initiative « Zéro Palu ! Les entreprises s’engagent », lancée par le Groupe Ecobank, pour encourager l’engagement du secteur privé dans la lutte contre le paludisme en Afrique.

Au cours des deux jours de réunion, les parlementaires ont discuté de plusieurs sujets, notamment la situation régionale du paludisme, les stratégies actuelles, les facteurs de succès dans l’élimination du paludisme au Cap-Vert, le financement de la lutte contre le paludisme dans la région de la CEDEAO, la mobilisation du secteur privé, et la mise à l’échelle des interventions contre le paludisme en Afrique de l’Ouest.

Présent en tant que Champion de lutte contre le paludisme, l’honorable Aké Natondé a partagé avec ses pairs la situation de la lutte contre le paludisme au Bénin, mettant en lumière la volonté politique manifeste des décideurs et les résultats inspirants de l’initiative « Zéro Palu ! Les entreprises s’engagent ».

Miodjou

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Renforcement en eau potable à Akpakpa et Agblangandan : un projet ambitieux jusqu’en 2025

Le gouvernement béninois a lancé le 11 juin 2024, le Projet de renforcement en eau potable…