Accueil A la une Approbation des plans d’aménagement participatif : le Bénin s’engage pour la préservation des forêts classées

Approbation des plans d’aménagement participatif : le Bénin s’engage pour la préservation des forêts classées

Lors du conseil des ministres tenu ce jeudi 11 avril 2024, le gouvernement a pris une décision en faveur de la protection et de la gestion responsable des forêts classées du Bénin. Il s’agit de l’approbation des d’aménagement participatif des forêts classées.

L’approbation des plans d’aménagement participatif, élaborés pour une période de 10 ans conformément à la réglementation en vigueur, marque une avancée significative dans la sauvegarde de ces précieux écosystèmes. Ces plans détaillent les objectifs primordiaux visant à assurer une gestion optimale des forêts classées.

Ils fournissent une analyse approfondie de l’état des ressources forestières, ainsi que des activités de préservation, de restauration et d’exploitation rationnelle prévues. De plus, ils établissent les mécanismes organisationnels, institutionnels et financiers nécessaires à la mise en œuvre efficace de ces activités.

Les forêts classées concernées par ces plans d’aménagement comprennent entre autres celles de Dan, Kétou, Logozohè, Agoua, Ouémé-Boukou, Tchaourou-Toui-Kilibo, Ouémé supérieur-N’dali, Ouénou Bénou, Trois rivières et Alibori supérieur, réparties dans plusieurs départements du pays. Chaque plan d’aménagement présente un diagnostic précis de l’état actuel des forêts, ainsi qu’un bilan complet de la mise en œuvre des plans antérieurs.

De plus, ils détaillent le nouveau zonage des forêts, les modes de gestion envisagés, et les dispositifs de cogestion avec les parties prenantes. L’évaluation des ressources nécessaires à la réalisation des activités planifiées est également intégrée, assurant ainsi une gestion efficiente et responsable des ressources forestières.

Par ailleurs, ces plans mettent en lumière l’importance de chaque parcelle des forêts classées, décrivant minutieusement les opérations d’aménagement à entreprendre sur la durée de leur mise en œuvre. Il est indéniable que ce dispositif revêt une importance pour la préservation des forêts classées, en renforçant leur capacité à remplir diverses fonctions écologiques, économiques et financières.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

La Banque africaine de développement s’engage pour une cuisson propre en Afrique

Le Groupe de la Banque africaine de développement s’est engagé à consacrer deux milliards …