Accueil A la une AFRAVIH : l’ONUSIDA soutient le plaidoyer de Coalition Plus internationale pour la reconnaissance du statut des pairs-éducateurs

AFRAVIH : l’ONUSIDA soutient le plaidoyer de Coalition Plus internationale pour la reconnaissance du statut des pairs-éducateurs

La 12ème conférence internationale et francophone dénommée AFRAVIH se tient du 16 au 19 avril 2024 au palais des congrès de Yaoundé au Cameroun. Une opportunité pour l’ONUSIDA et ses partenaires communautaires de faire un plaidoyer pour la reconnaissance du statut des pairs éducateurs.

Les pairs éducateurs sont des « agents de santé communautaires », des agents de terrain provenant des groupes de populations clés. Ils jouent un rôle crucial dans toute la chaîne de soins, de la prévention au suivi des individus, en travaillant directement avec les populations clés.

Le bureau régional de l’ONUSIDA pour l’Afrique de l’ouest et du centre soutient le plaidoyer de Coalition Plus pour la pleine reconnaissance de l’engagement des pairs-éducateurs. L’objectif 30 – 60 – 80 repose sur des organisations dirigées par les communautés pleinement soutenues et impliquées sur des acteurs, notamment les pairs-éducateurs, dont les savoir, savoir-être et savoir-faire sont reconnus, valorisés et régulièrement mis à jour.

Malgré le rôle crucial des pairs-éducateurs comme agents et facteurs de confiance pour rapprocher les services des plus exposés, vulnérables er marginalisés, ils ne sont pas reconnus à leur juste valeur et restent eux-mêmes des travailleurs vulnérables et exposés.

A la veille de l’ouverture de la Conférence Internationale Francophone sur le VIH, les hépatites, la santé sexuelle et les infections émergentes (AFRAVIH), Coalition Plus a organisé le 15 avril 2024 une conférence de presse sur « les enjeux de la certification du métier de pair-éducateur ». Une vingtaine de journalistes a pris part à la conférence, animée par des pairs-éducateurs des réseaux d’adolescents et de jeunes vivant avec le VIH, un représentant de Coalition Plus, un représentant du CNLS du Cameroun, un représentant du Fonds Mondial et le conseiller de L’ONUSIDA, M. Mach-Houd Kouton.

Des recommandations

La conférence a été marquée par des témoignages très forts des pairs-éducateurs sur leur engagement, leur fierté de contribuer à la réponse locale et globale au VIH mais également leur précarité ainsi que les situations de violences auxquelles ils sont exposés.

Intervenant au nom du bureau régional de L’ONUSIDA pour l’Afrique de l’ouest et du centre, le conseiller Mach-Houd a rappelé le soutien constant de l’ONUSIDA à l’engagement digne, et respectueux des droits des acteurs communautaires et leur rôle, clé de voûte d’une réponse au VIH centrée sur les personnes.

Ainsi, Coalition Plus internationale Sida recommande l’intégration des pairs éducateurs dans l’organigramme de la pyramide sanitaire. Elle appelle à travailler étroitement avec les Organisations à base communautaire (OBC) pour la mise en place d’un cursus de formation vers une certification. Mais aussi, définir un référentiel d’intervention des pairs éducateurs à toutes les étapes du parcours de soins (certification – statut professionnel – cadre d’intervention – sécurité des intervenants) ; et enfin, garantir un régime de protection sociale aux pairs éducateurs dans le prolongement de la reconnaissance du statut professionnel.

Miodjou

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

La Banque africaine de développement s’engage pour une cuisson propre en Afrique

Le Groupe de la Banque africaine de développement s’est engagé à consacrer deux milliards …