Renforcement en eau potable à Akpakpa et Agblangandan : un projet ambitieux jusqu’en 2025

Le gouvernement béninois a lancé le 11 juin 2024, le Projet de renforcement en eau potable pour les zones d’Akpakpa et Agblangandan, alimenté par les champs de captage de Porto-Novo au Bénin.

Selon le ministère béninois de l’Eau et des Mines, ce projet vise à résoudre le problème d’accès à l’eau potable dans les localités d’Akpakpa et Agblangandan, situées respectivement à Sèmè-Podji et Cotonou, ainsi que dans les environs. La réalisation du projet a été confiée à Sogea-Satom, une filiale du groupe français de travaux publics Vinci.

L’objectif principal est de répondre à la demande en eau potable des deux localités, avec une capacité de production totale de 2 500 m³ par heure, soit 60 000 m³ par jour. Actuellement, ces zones souffrent d’un déficit de production en eau potable d’environ 1 200 m³ par heure, ce qui équivaut à 28 800 m³ par jour.

Les nouvelles installations d’adduction d’eau potable (AEP) prévues à Akpakpa et Agblangandan puiseront l’eau de la lagune de Porto-Novo grâce à quatre forages équipés de pompes électriques. L’eau sera ensuite stockée dans quatre réservoirs de stabilisation. De plus, Sogea-Satom construira un cinquième réservoir surélevé de 100 m³.

Un budget d’environ 17 milliards nécessaire

L’eau sera acheminée via un réseau de canalisations doté de trois tours de dégazage pour éliminer les gaz indésirables comme l’oxygène ou l’acide carbonique. Les AEP seront également équipées d’un système de télégestion permettant un contrôle et une gestion à distance du réseau hydraulique, assurant ainsi une qualité constante de l’eau distribuée et une continuité de l’approvisionnement.

Pour réaliser ces travaux, environ 17 milliards de francs Cfa seront nécessaires. Ce projet vise à satisfaire les besoins en eau potable des localités d’Akpakpa et Agblangandan jusqu’en 2030, tout en renforçant l’efficacité de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb), qui est responsable de la captation, du transport, du traitement et de la distribution de l’eau potable, ainsi que de l’évacuation des eaux usées au Bénin.

Roméo Agonmadami

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.