Lancement projet transfrontalier Lomahasha/Namaacha : 40 000 personnes desservies en eau potable

Les gouvernements de l’Eswatini et du Mozambique ont récemment lancé le projet transfrontalier d’approvisionnement en eau potable Lomahasha/Namaacha (LoNa). Financé par la Banque de développement de l’Afrique australe (DBSA) à hauteur de 16 millions d’euros, ce projet vise à fournir de l’eau potable à plus de 40 000 personnes vivant dans les villes frontalières de Lomahasha en Eswatini et Namaacha au Mozambique.

Ce projet vise non seulement à fournir un accès fiable à l’eau potable, mais aussi à renforcer la résilience climatique des deux pays grâce à des infrastructures communes. Le financement de 16 millions d’euros est soutenu par la coopération régionale entre la SADC et l’Allemagne, par le biais de l’agence allemande pour le développement (KfW).

Les nouvelles infrastructures exploiteront l’eau de la rivière Mbuluzi, qui prend sa source en Eswatini à 1600 mètres d’altitude et s’écoule sur une zone de 2986 km² avant d’atteindre le Mozambique. Des stations de pompage seront construites pour acheminer l’eau brute vers des réservoirs, puis vers une usine de traitement avant distribution.

Ce projet est crucial pour les habitants de Lomahasha et Namaacha, qui ont souffert de pénuries d’eau exacerbées par le changement climatique, les obligeant à parcourir jusqu’à 34 km pour accéder à l’eau de la Mbuluzi.

En plus d’améliorer l’approvisionnement en eau potable, le projet LoNa vise à favoriser l’intégration régionale et le développement économique par le biais d’infrastructures partagées. Il s’agit du second projet transfrontalier d’approvisionnement en eau dans le cadre du Fonds régional de la SADC pour les infrastructures d’eau et d’assainissement, qui promeut un avenir sécurisé en matière d’eau pour une région résiliente, pacifique et prospère en Afrique australe.

Roméo Agonmadami

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.