Le Maroc finance le développement local au Congo avec 2 M€

Le gouvernement marocain alloue 2 millions d’euros pour des projets de développement local au Congo. Huit municipalités, dont Brazzaville et Pointe-Noire, bénéficient de cette aide.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre du Fonds africain d’appui à la coopération décentralisée internationale (FACDI). Ce fonds marocain vise à financer des projets de développement urbain et durable. Juste Mondelé, ministre délégué congolais en charge de la Décentralisation et du Développement local, précise que la majorité des fonds sera versée directement aux collectivités bénéficiaires.

À Pointe-Noire, le financement servira à lutter contre l’insalubrité et à renforcer les capacités des agents municipaux. La présidente du Conseil départemental et municipal de Pointe-Noire est en discussions avec la commune marocaine de Souk El Arbaâ pour bénéficier de leur expertise en gestion des déchets.

Lire aussi : BAD : financement de 84 M€ pour le développement durable des forêts marocaines

Evelyne Tchichelle, responsable locale, souligne l’importance de traiter les déchets hospitaliers et ménagers. Il est prévu des incinérateurs et des zones de traitement spécifiques pour protéger la santé des habitants.

La coopération décentralisée se développe ailleurs en Afrique, surtout en Afrique de l’Ouest. À Nouakchott, des partenariats avec Lausanne, Bordeaux et Metz ont permis de réaliser un réseau d’eau potable de 21 km, bénéfique pour 95 000 habitants. Ce projet, lancé en 2018, vise à atteindre les objectifs de développement durable (ODD), notamment l’accès à l’eau potable (ODD6).

Roméo Agonmadami

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.