Accueil A la une Bénin : l’Ong SmileTrain forme des agents paramédicaux à la réparation des instruments chirurgicaux

Bénin : l’Ong SmileTrain forme des agents paramédicaux à la réparation des instruments chirurgicaux

SmileTrain réunit du 28 février au 13 mars 2022, le personnel paramédical au Centre national hospitalier universitaire (CNHU) Hubert Koutoukou Maga, autour d’un atelier de formation sur les techniques de réparation des instruments chirurgicaux.

L’Ong américaine est préoccupée par la performance clinique des agents médicaux dans les blocs opératoires. Pendant deux semaines, une dizaine de professionnels de la santé venus du Bénin, du Sénégal, de la Côte-d’Ivoire et du Togo vont être formés sur la réparation des instruments chirurgicaux utilisés dans les blocs opératoires.

Les instruments chirurgicaux sont indispensables pour une bonne prise en charge et la sécurité des patients au sein de chaque centre de santé. La maîtrise de leur maintenance représente pour les hôpitaux un véritable atout. A cet effet, cet atelier de formation représente, d’après Docteur Nina Capo chichi, directrice par intérim de l’Ong SmileTrain en Afrique de l’Ouest, une occasion pour chaque professionnel de la santé de mieux s’outiller en matière de réparation des instruments chirurgicaux.

Lire : Prise en charge des fentes labio-palatines : Smile Train forme des infirmiers béninois et togolais

Aux lendemains de cette formation, les hôpitaux disposeront d’une équipe technique autonome pour la maintenance et l’entretien de ces équipements souvent difficiles à trouver sur le marché local. Ainsi, les ressources matérielles et financières seront désormais rationalisées, les équipements qui ont encore du potentiel seront recyclés.

Une compétence supplémentaire

Pour le directeur général du CNHU, Dieudonné Gnonlonfoun, ce type de formation est d’ordre standard dans les hôpitaux des pays développés. Elle permettra de fournir aux hôpitaux des techniciens qualifiés capables de réparer, d’entretenir l’ensemble des instruments chirurgicaux disponibles, d’économiser de l’argent, de réduire les déchets et d’améliorer le niveau sécuritaire des appareils dans les hôpitaux de provenance des participants.

Lire aussi : « Je suis satisfaite de la prise en charge de mon enfant »

A en croire le professeur Armand Raphaël Azanmansso, directeur des infrastructures des équipements et de la maintenance du CNHU, cette formation permettra au centre de récupérer la plupart du matériel autrefois abandonné parce que jugé inutilisable.   « Avant, on jetait nos matériels. Mais cette formation nous aidera à les réparer nous-même » assure, Assiédou Kambé, instrumentiste et responsable du bloc opératoire à la clinique Polymède en Côte-d’Ivoire.

Miodjou

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par La rédaction
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Bénin : l’ABRP ordonne le retrait de 9 médicaments antipaludiques

C’est dans une correspondance en date du vendredi 02 décembre adressée aux responsab…