Accueil A la une Bénin : lancement de la 7ème édition de la Conférence annuelle du karité sous de bons auspices

Bénin : lancement de la 7ème édition de la Conférence annuelle du karité sous de bons auspices

Le Ministre de l’agriculture de l’élevage et de la pêche, Gaston Dossouhoui, a procédé ce lundi 06 décembre, à l’ouverture des travaux de la 7ème édition de la Conférence annuelle du karité sous le thème : « soutenir l’industrie globale du karité pour une filière forte, compétitive et durable. »

Important acteur de l’industrie mondiale du karité, le Bénin organise depuis 2012, la Conférence annuelle du karité. Il s’agit d’un cadre réunissant les acteurs de l’industrie du karité pour discuter des défis qui se posent à eux et qui ne favorisent pas le développement durable de la filière. Ces dernières années ont été marquées par la pandémie de la Covid-19. Mais cette crise sanitaire n’a pas, pour autant, affecté le secteur karité.

« L’industrie du karité a certes subi les effets de la crise mais je suis fier d’annoncer que le secteur du karité a su résister et se porte bien. La demande, même si elle a quelque peu stagné, demeure forte. Les capacités productives continuent de se renforcer à travers l’installation de nouvelles usines et l’augmentation des capacités de plusieurs autres déjà opérationnelles », estime le représentant du directeur général de l’Alliance globale du karité (AGK) Urbain Gbenou.

L’illustration du tableau qu’il a peint se matérialise par les performances dans ledit secteur. « En 2019, les efforts coordonnés de tous les acteurs ont permis à notre pays d’enregistrer une production d’amandes de karité estimée à 120 mille tonnes avec un bon rendement noté au niveau des arbres de karité. Le cordon douanier a enregistré au niveau des exportations d’amandes de karité en cette année, près de 85 mille tonnes d’amandes brutes, soit une déclaration de près de 25 milliards », a cité entre autres le ministre de l’agriculture.

Quatrième source de devise du secteur agricole au Bénin

La contribution de la filière karité à la croissance économique du Bénin est une évidente. C’est ce qui justifie d’ailleurs la volonté de l’Etat béninois à soutenir le Programme national de développement du karité à travers une subvention de 250 millions de francs Cfa au cours de la campagne 2021-2022.

Mais le secteur reste quand même confronté à des défis. « L’exportation des amandes de karité, un autre pôle important, représente aujourd’hui, la quatrième source de devise du secteur agricole du Bénin après le coton, l’anacarde et le soja. Mais le développement progressif de l’industrie de transformation des amandes en beurre de karité est un espoir pour la filière et le pays. Plus il y aura transformation d’amandes sur place et plus la valeur ajoutée locale sera importante et bénéfique pour les acteurs et pour le Bénin », reconnaît Giles Roger Adamon, président de l’Interprofession du karité du Bénin.

Il nourrit l’espoir que les conclusions de cette conférence nationale seront importantes pour l’industrie du karité, en termes d’approche de solutions pour relever les nombreux défis qui se présentent aux acteurs et empêchent la filière de mieux jouer son rôle dans l’économie nationale du pays. En effet, ladite conférence s’est tenue du lundi 06 au mercredi 08 décembre 2021 à Cotonou.

Outre les panels de discussions, il y a une série de formations sur l’exportation du beurre de karité, des amandes et des produits cosmétiques de l’Afrique de l’ouest vers des marchés porteurs en Asie (Japon, Chine, Corée du Sud) et en Afrique (Afrique du Sud, Angola, Kenya). Les sous thématiques abordées sont relatives aux défis et perspectives de la filière karité au Bénin, le rôle et la responsabilité de l’Etat dans la durabilité de la ressource karité, le financement du secteur du karité et les produits financiers adaptés et l’accès au marché.

Pour rappel, la conférence annuelle du karité est annuellement organisée par l’Interprofession du karité au Bénin (IKB). Cette édition a connu la collaboration de l’Alliance globale du karité et l’Unité de mise en œuvre du cadre intégré renforcé au Bénin, dans le cadre de la mise en œuvre du Programme régional d’appui au développement commercial et inclusif de la filière karité (PRADCIFK). Ce programme est mis en œuvre par l’AGK en collaboration avec les Unités de mise en œuvre du CIR dans les quatre pays bénéficiaires de ce programme à savoir le Bénin, le Burkina-Faso, le Mali et le Togo. Au cours des trois jours de la Conférence, une exposition-vente des produits du karité se tient avec la présence d’une trentaine de petites et moyennes entreprises évoluant dans le secteur du karité.

Michaël Tchokpodo

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par La rédaction
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Bénin : l’ABRP ordonne le retrait de 9 médicaments antipaludiques

C’est dans une correspondance en date du vendredi 02 décembre adressée aux responsab…