Accueil A la une L’Afrique du Sud, les Pays-Bas et le Danemark promeuvent l’hydrogène vert

L’Afrique du Sud, les Pays-Bas et le Danemark promeuvent l’hydrogène vert

Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, ainsi que les gouvernements néerlandais et danois, ont lancé un projet de transition énergétique de l’Afrique du Sud. Une initiative visant à soutenir le développement d’une industrie luttant contre le changement climatique.

D’une valeur d’un milliard de dollars, le projet de transition énergétique de l’Afrique du Sud vise à établir un pôle d’exportation d’hydrogène vert en utilisant des sources d’énergie renouvelable, sans émission de gaz à effet de serre. Lors d’un forum d’affaires organisé à Pretoria, le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte expliquait que l’Afrique du Sud possède tous les atouts nécessaires pour devenir un acteur clé dans la lutte contre le changement climatique.

« Il est évident que l’Afrique du Sud, avec ses immenses ressources renouvelables, est particulièrement bien positionnée pour devenir un acteur majeur sur le marché mondial de l’hydrogène », a-t-il déclaré

Selon lui, les Pays-Bas sont également bien placés pour devenir un partenaire stratégique, en tant que partenaire de développement local dans les domaines des énergies renouvelables, de l’hydrogène et des infrastructures, ou en tant que plaque tournante des importations d’hydrogène.

Pour la Première ministre danoise, Mette Frederiksen, c’est une fierté pour le Danemark de participer à la transition énergétique équitable en Afrique du Sud. À l’en croire, le Danemark contribuera avec environ 3,2 milliards de rands pour améliorer l’approvisionnement en énergie verte, renforcer les compétences, favoriser la création d’emplois et promouvoir le développement local.

Le président Ramaphosa a salué les efforts des chefs d’État partenaires, affirmant que leurs investissements dans les énergies renouvelables profiteraient aux trois pays. « Les engagements pris lors de cette visite sont d’une grande importance pour nos trois pays. Ils témoignent des atouts que l’Afrique du Sud peut offrir et favorisent des échanges directs sur la meilleure manière de collaborer pour saisir les nombreuses opportunités qui se présentent », a déclaré le président Ramaphosa.

Il faut noter que l’Afrique du Sud ambitionne produire de l’hydrogène pour l’aviation, l’acier vert, les transports, etc., ainsi que pour l’exportation vers l’Union européenne.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Qualité de l’eau en Afrique : les 6 recommandations cruciales de l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a émis six recommandations à l’inten…