Accueil A la une Médicaments pseudoéphédrine : les recommandations de l’ABMED

Médicaments pseudoéphédrine : les recommandations de l’ABMED

Depuis quelques jours, les réseaux sociaux sont inondés d’alertes concernant les dangers potentiels de plusieurs médicaments utilisés pour traiter le rhume et les rhinopharyngites. Le Ministère de la Santé, à travers l’Agence Béninoise du Médicament et des autres produits de santé (ABMED) a apporté des clarifications et rassuré la population.

Les médicaments concernés par ces alertes sont les suivants : Dacold, Rhumagrip, Doliprex, Actifed, Dolirhume, Dolirhumepro, Humex Rhume, Nurofen Rhume, Rhinadvil Rhume, Rhinadvilcaps Rhume. Il est important de noter que seuls Dacold, Rhumagrip et Doliprex sont autorisés au Bénin. Ces médicaments contiennent de la pseudoéphédrine, une molécule qui a récemment suscité des inquiétudes quant à ses effets indésirables graves, notamment les risques d’accident vasculaire cérébral, de troubles cardiaques et de convulsions.

L’Agence béninoise du médicament et des autres produits de santé souligne que les effets secondaires graves liés à la pseudoéphédrine sont rares et surviennent généralement chez des individus présentant des facteurs de risque particuliers, tels que l’hypertension artérielle ou des antécédents d’accident vasculaire.

De plus, ces effets indésirables graves peuvent survenir en cas de surdosage ou lors de l’association de médicaments ayant une action similaire. Par conséquent, l’Agence exhorte la population à éviter l’automédication et à consulter un professionnel de la santé avant de prendre tout médicament contenant de la pseudoéphédrine.

Une autre recommandation importante de l’Agence est de ne pas utiliser ces médicaments pendant la grossesse et l’allaitement. Les femmes enceintes et celles qui allaitent doivent être particulièrement prudentes et consulter leur médecin avant de prendre des médicaments contre le rhume.

Le Directeur Général de l’Agence béninoise du médicament et des autres produits de santé souligne que la qualité de notre santé et la sécurité des soins dépendent de médicaments efficaces, sûrs et utilisés de manière appropriée. Il appelle donc la population à respecter scrupuleusement ces recommandations pour garantir leur bien-être.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

La Banque africaine de développement s’engage pour une cuisson propre en Afrique

Le Groupe de la Banque africaine de développement s’est engagé à consacrer deux milliards …