Accueil A la une L’AFD finance des projets de développement durable en Afrique

L’AFD finance des projets de développement durable en Afrique

Plusieurs initiatives africaines ont été retenues par l’Agence française de développement (AFD) dans le cadre de son appel à projets pour financer 27 projets axés sur les 17 objectifs de développement durable (ODD) à l’échelle mondiale.

L’AFD, tenant sa promesse, alloue 23 millions d’euros à ces projets. Cette promesse de financement avait été faite au début de l’année 2023 lorsque l’agence avait lancé un appel à projets destiné aux organisations de la société civile (OSC) et aux start-ups des cinq continents. Parmi les bénéficiaires en Afrique, l’association Tenmiya se distingue par son engagement en faveur du développement durable des oasis dans la wilaya de l’Adrar en Mauritanie.

Ces oasis représentent des zones de végétation isolées dans le désert, qui dépendent d’une source d’eau. Les fonds alloués seront utilisés pour sensibiliser les communautés locales à la préservation et à la valorisation de ces écosystèmes oasiens. En effet, ces oasis sont confrontées à une diminution de la disponibilité de l’eau, en grande partie due à la surexploitation des nappes phréatiques par des forages profonds et aux effets du réchauffement climatique.

Un autre projet bénéficiaire, intitulé « Cœur de forêt », est mis en œuvre à Madagascar dans le but de promouvoir le développement de l’agro-écologie et la préservation des forêts. L’objectif est de restaurer et de protéger la biodiversité tout en assurant des revenus décents à la population grâce au développement d’une filière structurée, biologique et équitable autour de la production de plantes aromatiques et médicinales, ainsi que de leur transformation en huiles essentielles dans la région.

L’AFD, sous la direction de Rémy Rioux, a également choisi de soutenir le projet TAWDE, qui œuvre pour l’inclusion socio-économique des communautés vulnérables, notamment celles touchées par la violence, la fraude, la traite et l’exploitation sexuelle, ainsi que certaines recrutées par des groupes criminels, au Sénégal et au Tchad. Concrètement, le soutien financier de Paris contribuera à améliorer l’accès de 2 000 enfants aux services de base tels que la santé, l’eau et l’assainissement (ODD6), tout en renforçant leur sécurité alimentaire (ODD2).

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Smile Train et le Kids Operating Room visent à réduire les empreintes de carbone grâce à des blocs opératoires pédiatriques solaires

Alors que le monde entier commémore la Journée de la Terre, Smile Train, la plus grande or…