Accueil A la une Smile Train et le Kids Operating Room visent à réduire les empreintes de carbone grâce à des blocs opératoires pédiatriques solaires

Smile Train et le Kids Operating Room visent à réduire les empreintes de carbone grâce à des blocs opératoires pédiatriques solaires

Alors que le monde entier commémore la Journée de la Terre, Smile Train, la plus grande organisation caritative de lutte contre la fente, et l’organisation caritative écossaise Kids Operating Room s’attaquent au double défi des émissions de gaz à effet de serre des blocs opératoires tout en donnant la priorité à la chirurgie pédiatrique en installant de manière innovante des systèmes de chirurgie à énergie solaire.

Les coupures d’électricité dans les hôpitaux africains peuvent avoir de graves répercussions sur les soins aux patients, de nombreux hôpitaux souffrant de centaines d’heures de coupure d’électricité chaque mois. Dans certains cas, ces coupures de courant durent plusieurs jours. Par ailleurs, lorsqu’ils fonctionnent à plein régime, les blocs opératoires sont une source importante de production de gaz à effet de serre pour les hôpitaux. Mme Nkeiruka Obi, vice-présidente et directrice régionale de Smile Train pour l’Afrique, a fait remarquer que cette solution est bénéfique pour l’accès à des soins chirurgicaux essentiels et pour la réduction de l’empreinte carbone.

« La consommation quotidienne de l’équipement médical est de 5 kw/h, et le nouveau système peut durer jusqu’à 6 heures, ce qui permet d’économiser 1,5 tonne de CO2 par an. Ce système améliore notre infrastructure chirurgicale et l’accès aux soins critiques. Les systèmes de secours permettent à nos équipes chirurgicales d’effectuer leurs traitements sans crainte. Il réduit également l’empreinte carbone du bloc opératoire qui tire son énergie du réseau électrique et dépend de générateurs diesel. L’écologisation de nos blocs opératoires pédiatriques est une démarche gagnant-gagnant : tout en sauvant des vies, nous protégeons notre planète », a déclaré Mme Obi.

Kids Operating Room a mené en 2023 une étude pilote dans quatre hôpitaux de la République démocratique du Congo, de Tanzanie, du Zimbabwe et du Nigéria, qui ont enregistré parmi les plus fortes coupures d’électricité. Sur les quatre sites, c’est la République démocratique du Congo qui a connu la plus longue durée moyenne de coupure (176,7 minutes) et qui a perdu le plus de temps à cause des coupures d’électricité pendant l’essai. Le Nigeria arrive en deuxième position, avec des pannes plus fréquentes que dans tous les autres hôpitaux, bien que la durée moyenne des coupures de courant ait été plus courte (96,01 minutes). Le Zimbabwe et la Tanzanie s’en sortent mieux, mais ont tout de même perdu beaucoup de temps à cause des pannes d’électricité, le Zimbabwe perdant encore plus de deux jours au total pendant l’essai. L’étude pilote, qui a duré 31 jours, a permis de réduire les émissions de CO2 de 1 104,84 kg. Selon les prévisions, 13 tonnes de CO2 seront réduites en un an seulement grâce à l’étude pilote. Ce projet pilote démontre la réduction de l’empreinte carbone et les économies réalisées sur les coûts de fonctionnement de l’hôpital.

Suite au succès du projet pilote, les deux organisations caritatives mettront en œuvre les installations de chirurgie solaire à travers 40 blocs opératoires pédiatriques d’ici 2025.  Smile Train et KidsOR travaillent ensemble dans des pays du monde entier pour augmenter les capacités de chirurgie pédiatrique sûre, y compris des chirurgies de fentes labiales et palatines qui sauvent des vies.

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

La Banque africaine de développement s’engage pour une cuisson propre en Afrique

Le Groupe de la Banque africaine de développement s’est engagé à consacrer deux milliards …