Accueil A la une NPSA : la nouvelle initiative de l’Usaid et Coca-Cola pour la gestion des déchets plastiques au Nigéria

NPSA : la nouvelle initiative de l’Usaid et Coca-Cola pour la gestion des déchets plastiques au Nigéria

L’Agence des États-Unis pour le développement international (Usaid) et la fondation Coca-Cola ont lancé au Nigéria une nouvelle initiative de gestion des déchets plastiques. Dénommée Nigeria Plastic Solutions (NPSA), elle vise à réduire leur impact environnemental.

L’initiative, nommée Nigeria Plastic Solutions (NPSA), a été inaugurée le 6 mai 2024 à Lagos. Son objectif principal est de collecter environ 49 000 tonnes de déchets plastiques sur les 2,5 millions de tonnes produites chaque année au Nigeria. « L’objectif est de récupérer ces déchets tout en augmentant la capacité de collecte de plus de 24 agrégateurs et 9 500 collecteurs », précise l’Usaid. Pour atteindre cet objectif, un budget de 4 millions de dollars a été alloué, financé à parts égales par l’Usaid et la fondation Coca-Cola.

La fondation Coca-Cola contribuera à hauteur de 2 millions de dollars, soutenant des solutions innovantes pour la collecte et le recyclage des plastiques usagés. Bien que Coca-Cola soit un des principaux responsables de la pollution plastique au Nigeria, cette initiative vise à réduire son impact environnemental dans un contexte où la population est confrontée à un risque sanitaire élevé. L’Usaid apportera également 2 millions de dollars.

La gestion des déchets plastiques sera assurée par TechnoServe, une organisation non gouvernementale nigériane qui lutte contre la pauvreté par des solutions commerciales. « Nous ne pouvons plus considérer les déchets comme des objets jetables, mais plutôt comme une ressource nécessitant une gestion responsable. Nous devons assumer cette responsabilité avec détermination », a déclaré Tokyo Wahab, commissaire du ministère de l’Environnement et des Ressources en eau de l’État de Lagos.

Le projet va créer également plus de 10 000 emplois dans la chaîne de valeur des déchets, contribuant ainsi à une société plus durable et à la réduction de la pauvreté au Nigeria. Actuellement, plus de 112 millions de Nigérians, soit plus de la moitié de la population, vivent avec moins de 1,90 dollar par jour, selon l’ONG britannique Oxfam International.

Roméo Agonmadami

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans A la une

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

Renforcer l’autonomie des filles : la clé de l’éradication du SIDA par l’éducation et les droits à la santé

Aujourd’hui, nous célébrons la Journée internationale de l’enfant africain dan…