Accueil Interview Bénin – 4ème édition du S2IM : « les participants sont satisfaits »

Bénin – 4ème édition du S2IM : « les participants sont satisfaits »

Kèyindé M. Amadou, Directeur général de AMK Engineering Sarl

La 4ème édition du Salon International de l’Immobilier et Matériaux Modernes (S2IM) a pris fin le 13 octobre dernier, avec la satisfaction des exposants et des clients. L’artisan de cet événement, Kèyindé M. Amadou, Directeur général de AMK Engineering Sarl confie à Miodjou, sa vision en prenant une telle initiative.

Après une semaine riche en conférences, ateliers et pitchs dédiée aux secteurs du BTP et de l’Habitat, hier vendredi 25 octobre a été consacré à la remise d’attestations et de prix. Tout ceci à la faveur d’un dîner d’affaires pour clôturer en beauté le S2IM.

Miodjou : Quelle est l’opportunité d’organiser un Salon international de l’immobilier et matériaux modernes au Bénin ?

Kèyindé Amadou : J’ai eu l’idée d’initier le Salon International de l’Immobilier et Matériaux Modernes (S2IM) afin de réunir les acteurs du BTP et de l’Habitat pour échanger sur les enjeux du domaine, se créer de la visibilité, des opportunités d’affaires et avoir un contact direct avec la population. L’idée est également de créer un carrefour d’affaires et de découvertes, débouchant sur des partenariats dans les secteurs du BTP et de l’Habitat au Bénin et en Afrique.

Ce Salon a pour objectifs de participer au développement durable et à l’essor économique du pays, de promouvoir les secteurs du BTP et de l’Habitat, de promouvoir les matériaux locaux et modernes afin de participer à l’amélioration du cadre de vie des populations.

Le S2IM est un événement qui n’existait pas dans les secteurs des BTP et de l’Habitat au Bénin, contrairement à d’autres pays. A cause du manque de contact et d’échanges entre les professionnels eux-mêmes et entre les professionnels et la population, beaucoup de constructions ne respectent pas les normes. Il s’agit par exemple du choix de matériaux de qualité, de l’étude du sol, la consultation d’un architecte, d’un bureau d’études, ou la sollicitation d’un technicien ou des professionnels pour construire des bâtiments durables.

A cette 4ème édition, quels sont les acquis et avancées déjà enregistrés ?

Depuis sa création en 2016, le Salon a permis de rendre plus dynamiques les secteurs du BTP et de l’Habitat. Grâce à cet événement, certains partenaires ont une grande visibilité, des opportunités d’affaires, et des partenariats signés. A travers ce canal, la population a pu s’informer sur les produits et services de ces secteurs d’activité et acteurs, et découvrir de nouveaux matériaux. Clairement, le Salon ‟S2IMˮ a participé d’une manière ou d’une autre, à l’amélioration du secteur des BTP et du cadre de vie de la population.

Le Salon offre la visibilité et des affaires à court, moyen et long terme aux différents partenaires. Il y a un mécanisme que les gens ne comprennent pas. Quand vous recevez la visite de 10 personnes sur votre stand, vous êtes sûr que 4 d’entre eux peuvent vous être utiles. Et ils peuvent vous apporter d’autres clients plus tard. C’est une question de réseautage. Des gens viennent visiter les stands pour s’informer de nouveaux produits et prestations. Partant de là, ils prennent des précautions pour leur projet de construction ou pour corriger les erreurs qu’ils avaient commises sur leur construction antécédente.

Quelles sont les innovations apportées ?

Nous avons conçu une application mobile de référencement des acteurs du BTP et de l’Habitat ‟amkbtpˮ téléchargeable sur Playstore, qui vient complémenter notre site web  www.amkbtp.com. En plus, nous avons amélioré et enrichi le programme du salon. Nous avons organisé deux ateliers de formations à l’endroit des artisans maçons et électriciens, qui ont participé massivement.

D’autres activités comme les panels sur les innovations technologiques dans les secteurs de l’Habitat ont également été enrichissants. Comme vous l’avez constaté, pour cette 4ème édition, nous avons déployé la logistique adéquate pour améliorer l’organisation et rendre le décor plus esthétique.

A long terme, quelle vision sous-tend l’organisation de ce Salon ?

La vision à long terme est que ce Salon continue bel et bien et devienne un grand événement panafricain. Aujourd’hui, nous sommes connus un peu partout en Afrique de l’Ouest grâce à notre dynamisme. Nous sommes beaucoup plus contactés par les gens de l’extérieur parce qu’ils connaissent beaucoup plus le Salon. La vision est que les prochaines éditions du S2IM réunissent les acteurs des secteurs du BTP et de l’Habitat au Bénin, qu’il soit un véritable carrefour d’échanges et d’opportunités.

Propos recueillis par : Michaël Tchokpodo

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par La rédaction
Charger plus dans Interview

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Save Dakar, l’initiative citoyenne du photographe Sénégalais Mandione Laye Kébé pour sortir l’Afrique de l’enfer

Partir d’un rêve de footballeur pour devenir artiste-photographe spécialisé dans la protec…