Accueil Climat Changement climatique Bénin : Des jeunes et des journalistes bientôt formés sur la réduction des risques de catastrophes

Bénin : Des jeunes et des journalistes bientôt formés sur la réduction des risques de catastrophes

Obama-Center UAC

Permettre aux acteurs de la société civile, notamment les jeunes et les journalistes de faire un travail de veille citoyenne « éclairée ». C’est dans cette optique que l’Organisation non-gouvernementale Jeunes volontaires pour l’environnement (JVE-Bénin) organise un atelier de formation et d’information des jeunes et des journalistes sur la Réduction des risques de catastrophes (RRC). Elle aura lieu les 8 et 9 novembre prochain à l’Obama Center de l’Université d’Abomey-Calavi.

Cette formation s’inscrit dans un contexte où plusieurs études signalent la grande sous-information de la population comme un facteur aggravant de la vulnérabilité des couches défavorisées face à l’ampleur des catastrophes naturelles.

En effet, depuis le sommet de Rio sur l’environnement en 1992, plusieurs pays se trouvent de plus en plus en proie aux effets pervers des changements climatiques. Les trois dernières décennies, ces phénomènes climatiques ont accéléré la fréquence des catastrophes naturelles de toutes origines et ne favorisent pas l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD).

Adoption du cadre d’action de Sendai

Entre 1960 et les années 90, les dommages économiques liés à ces catastrophes sont passés de 75,5 milliards à plus de 659 milliards de dollars. Dans le souci de trouver des solutions aussi bien politiques que opérationnelles à ces problèmes, divers travaux ont permis d’aboutir à l’adoption du Cadre d’action de Sendai (CAS) pour la Réduction des risques de catastrophes. C’était lors de la troisième Conférence mondiale de l’ONU tenue à Sendai au Japon, du 14 au 18 mars 2015.

Suite à cela, les pays africains ont adopté une déclaration sur l’accélération de la mise en œuvre du Cadre d’Action de Sendai pour la Réduction des risques de catastrophes le 13 octobre 2018 à Tunis. Ceci, pour contextualiser les actions au niveau continental afin de les harmoniser avec les réalités africaines et les accélérer dans un contexte beaucoup plus local.

Objectifs visés

En initiant cette formation, JVE-Bénin veut faire comprendre aux jeunes et aux journalistes, le CAS pour la réduction des risques de catastrophes. Comprendre également la stratégie régionale africaine pour la réduction de ces risques et connaitre les engagements que les Etats ont pris.

Autres objectifs à atteindre : faire comprendre la stratégie béninoise pour la Réduction des risques de catastrophes et son rapport au Cadre d’Action de Sendai. Puis, le rôle de l’Etat, des jeunes et des médias ; et la nécessité d’un travail multi-acteurs. Enfin, cette formation favorisera la maîtrise des résultats obtenus, et leur implémentation au niveau international, régional et national.

Keneth Eganhoui

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par La rédaction
Charger plus dans Changement climatique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir également

Changement climatique : vers un forum annuel pour encourager les investissements climatiques en Afrique

L’atelier international sur la préparation des projets d’investissement pour la Réduc…