Accueil Actualité Togo : un hôpital d’une capacité d’accueil de 200 000 patients construit

Togo : un hôpital d’une capacité d’accueil de 200 000 patients construit

Tout est fin prêt. Les populations de la capitale Lomé et celles de l’Afrique de l’ouest peuvent désormais se faire hospitaliser dans ce nouvel hôpital de référence qui obéit aux normes internationales. Officiellement mis en service jeudi 27 avril par le Président Faure Gnassingbé, le nouvel hôpital de « Dogta-Lafiè » ainsi dénommé, a de quoi ravir plus d’un.

Il est composé en effet, d’un bloc d’imagerie médicale et dentaire, d’un bloc dédié à la médecine, d’un bloc administratif, d’un bloc chirurgical, d’un bloc femmes-mères-enfants, d’un bloc logistique et enfin d’un bloc VIP. Les travaux de construction réalisés à 100% par des entreprises togolaises ont nécessité une cagnotte de près de 25 millions de dollars des poches de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) du Togo, en partenariat avec des investisseurs privés du pays.

L’hôpital contient au total 22 salles de consultations et 160 lits et places, renseigne le site  Anadolu Agency.

De plus, l’hôpital de « Dogta-Lafiè » dispose d’un plateau technique d’imagerie de pointe, de six blocs opératoires dont deux hyper aseptisés répondant aux normes internationales. Aussi, dispose-t-il d’une unité d’exploration fonctionnelle, d’un laboratoire polyvalent moderne et d’une pharmacie. La médecine générale, la chirurgie, la gynécologie, la pédiatrie, l’oncologie interventionnelle, un laboratoire de biologie et d’anatomopathologie, un service d’hospitalisation ajoutée d’une pharmacie sont entre autres, les spécialités dans lesquelles les services sont disponibles in extenso. 

30 à 40% de la population desservis

Pour Ingrid Awadé, la Directrice de la Caisse nationale de sécurité sociale du Togo, cet hôpital n’est pas que celle du Togo. Il est apte à recevoir aussi bien les populations autochtones que ceux de la sous-région.

« L’hôpital de Dogta-Lafiè va desservir 30 à 40% de la population togolaise et va drainer, du fait de sa tarification avantageuse et de la qualité des soins qui y sont attendus, une population nouvelle qui, précédemment ne s’adressait pas à nos hôpitaux », a affirmé Ingrid Awadé. La bonne nouvelle cependant est que cette infrastructure sanitaire de haut standing, va d’office générer 500 emplois.

A noter que les travaux de construction de ce joyau avaient été lancés depuis 2019 avec pour objectif, d’améliorer non seulement l’offre des soins hospitaliers au Togo grâce à des soins de santé de qualité et augmenter le niveau du plateau technique mais aussi et surtout, réduire les évacuations sanitaires qui créent un manque à gagner à l’Etat.

Ignace Tossou

Charger plus d'articles similaires
Charger plus par Miodjou
Charger plus dans Actualité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Voir également

La Banque africaine de développement s’engage pour une cuisson propre en Afrique

Le Groupe de la Banque africaine de développement s’est engagé à consacrer deux milliards …